New-York soutient les artistes féminines à hauteur de 500 000 dollars

Les femmes aus­si ont le droit de cro­quer dans la Grosse Pomme. Le secteur Média et Diver­tisse­ment de la mairie de New-York City (MOME) a annon­cé soutenir les artistes féminines à hau­teur de 500 000$. Cette enveloppe fait par­tie d’un fonds de sou­tien, lancé l’an­née dernière, de 5 mil­lions de dol­lars pour les femmes dans les médias, le théâtre et désor­mais, la musique. L’an­née dernière, 1.5 mil­lions de dol­lars ont été alloués à 63 films, pièces de théâtres et divers­es pro­duc­tions web, créés et pen­sés par des femmes.

Con­cer­nant la musique, le Wom­en’s Fund for Media, The­atre and Music souhaite don­ner l’op­por­tu­nité à des femmes de dévelop­per leur pro­jet grâce à une aide de 20 000$ pour chaque artiste. Selon le MOME, l’ini­tia­tive a été portée pour “répon­dre à la sous-représentation de toutes celles qui s’i­den­ti­fient en tant que femme dans l’in­dus­trie du diver­tisse­ment.” Le but est de pal­li­er les iné­gal­ités de genre dans ce milieu qui est prin­ci­pale­ment dom­iné par des hommes. L’é­tude de The Annen­berg Inclu­sion Ini­tia­tive sor­tie en 2019 mon­tre que depuis 2013, il y a seule­ment eu 10,4% de femmes nom­mées dans les cinq prin­ci­pales caté­gories des Gram­my Awards.

Anne Del Castil­lo, mem­bre de la com­mis­sion du Wom­en’s Fund for Media, The­atre and Music a exprimé sa joie à l’an­nonce de cette nou­velle aide : “Nous sommes fiers de dévelop­per le fonds de sou­tien pour inclure des femmes auteures, com­positri­ces, ingénieures et pro­duc­tri­ces, quel que soit le style de musique. Soutenir les femmes créa­tives dans les médias et le diver­tisse­ment per­met de vari­er les tal­ents et d’en­richir le milieu.” Un pro­jet est sub­ven­tion­né s’il est prin­ci­pale­ment géré, pro­duit, écrit par des femmes. Peu importe le genre musi­cal, le NYC Wom­en’s Fund entend accorder des sub­ven­tions pour aider à la pro­mo­tion d’une artiste autant pour réalis­er un clip que sor­tir un album. Et sinon, quand est-ce qu’on prend exem­ple sur New-York en France ?

Sur ce, on vous laisse écouter le dernier EP de La Fraicheur, une artiste française fémin­iste engagée qu’on sub­ven­tion­nerait avec plaisir si on le pou­vait.

(Vis­ité 104 fois)