A voir : “Merrieland”, premier extrait du nouvel album de The Good, The Bad and The Queen

Un album qui sent déjà la poudre. The Good, The Bad and The Queen c’est le super­groupe qui unit Sir Damon Albarn à Paul Simonon, bassiste de The Clash, mais aus­si le gui­tariste de The Verve Simon Tong et Tony Allen, pio­nnier de l’afrobeat et ex‐batteur de Fela Kuti. Onze longues années après la pre­mière salve, ils revien­dront ensem­ble avec un sec­ond album le 16 novem­bre, et dévoilent aujourd’hui un pre­mier extrait : “Mer­rieland”. Le titre est par­fait pour illus­tr­er le nou­v­el album, délivré comme une ode au Nord de l’Angleterre… Un long con­te qui a aus­si été, selon Damon Albarn, inspiré par le Brex­it. Alors dans le clip c’est une mar­i­on­nette triste, dés­abusée et creepy -il faut bien le dire‐ qui s’affiche devant des paysages gris et maus­sades. Sur une bal­lade mélan­col­ique aux allures de valse, elle chante sa nos­tal­gie lyrique “If you are leav­ing can you leave me my Sil­ver Jubilee mug, my old flag, my dark woods, my sun­rise” tout en restant par­faite­ment défaitiste jusqu’aux derniers mots de la chan­son : “We are a shak­ing wreck where noth­ing grows / Lost in the sky coloured oils of Mer­rieland / You can fly to the moon… one day”.

Alors après cette douce mise en bouche, atten­dons le 16 novem­bre pour la sor­tie du deux­ième album de The Good, The Bad and The Queen qu’on écoutera comme une fable, une invi­ta­tion à un voy­age imag­i­naire so british vers une époque pas si loin­taine.

(Vis­ité 349 fois)