Skip to main content
19 juin 2019

A voir : Molécule nous fait explorer un cercle polaire imaginaire dans un film en réalité virtuelle

par Lolita Mang

Tout débute en 2017 lorsque le producteur et DJ français Molécule décide de s’isoler à Tiniteqilaaq, un village au Groenland, pendant cinq semaines. Le but de cette aventure est de capter les sons de l’Arctique pour composer -22.7°C, son dernier album sorti l’année dernière. Le résultat est à la fois fascinant et inquiétant. Mêlant bruits de souffle, craquements de glaciers, aboiements de chiens de traineaux et musique électronique, le long-format est une sorte d’objet hybride.

Quelque temps plus tard, le producteur fait une rencontre qui sera décisive avec Jan Kounen (99 francs, Coco Chanel et Igor Stravinsky), réalisateur d’origine néerlandaise. De fil en aiguille naît l’idée d’accompagner -22.7°C d’un projet visuel en réalité virtuelle. Ni une, ni deux, grâce à l’aide du directeur de photographie Hugues Espinasse, une équipe de trois personnes spécialisées dans les tournages « grand froid » est montée dès avril 2018. Grâce à une caméra 360°, elle a pu recueillir des images du grand Nord lors d’un voyage de huit jours.

« Mon nom est Molécule. Je suis musicien. J’ai besoin de partir vers l’inconnu pour composer. » Ainsi commence le court-métrage -22.7°C, réalisé par le trio Jan Kounen, Molécule et Amaury Laburthe. Ce petit bijou d’environ dix minutes, mis en ligne aujourd’hui sur Arte, est une plongée sensorielle qui joue avec la vue et l’ouïe. Craquements de la banquise, bruit du vent polaire, aurores boréales… Au détour d’une aventure grandiose en Arctique, cette expérience permet au spectateur de percevoir une infime partie de ce qu’est la création en milieu extrême. En outre, le film s’autorise un grand écart dans le fantastique, emmenant son spectateur jusqu’au centre de la Terre pour une épopée digne de Jules Verne. Ces mondes intérieurs, univers virtuels, ont été conceptualisés en 3D par Jan Kounen et Amaury La Burthe. Du côté de la bande-son, celle-ci est évidemment signée Molécule, pour un voyage immersif et multi-sensoriel. Ouvrez grand les yeux.

Visited 26 times, 1 visit(s) today