A voir : New Order revisite “Ultraviolence” pour son album live à venir

À peine qua­tre ans se sont écoulés depuis la sor­tie de Music Com­plete, le dernier album de New Order. Depuis 1980, le groupe aime pren­dre son temps, par­fois même une décen­nie pour pro­duire un disque. Après être restés très dis­crets pen­dant un moment, les Bri­tan­niques revi­en­nent aujour­d’hui avec un nou­veau sin­gle, “Ultra­vi­o­lence”. Le titre vous sem­ble fam­i­li­er ? Rien de plus nor­mal : orig­inelle­ment, il est sor­ti en 1983, sur leur sec­ond album Pow­er, Cor­rup­tion & Lies. Petit rap­pel his­torique : c’est avec ce disque que le groupe mar­que un tour­nant dans sa car­rière, s’en­gouf­frant dans la musique élec­tron­ique et la syn­th­pop. Les influ­ences de Kraftwerk sont passées par là… La galette est depuis dev­enue culte, portée par son morceau d’ou­ver­ture “Age Of Con­sent”.

C’est donc une ver­sion live d’ ”Ultra­vi­o­lence” qui sort aujour­d’hui, extrait de l’al­bum à venir, ∑(No,12k,Lg,17Mif) New Order + Liam Gillick: So it goes.. Disponible dès le 12 juil­let prochain, il est com­posé d’une série d’enregistrements live au Man­ches­ter Inter­na­tion­al Fes­ti­val. Le groupe s’y était pro­duit en juil­let 2017 à l’oc­ca­sion de con­certs évène­ments au Old Grana­da Stu­dios — berceau des débuts de Joy Divi­sion à la télévi­sion. Bernard Sum­n­er et sa bande s’y sont amusés à recon­stru­ire et recom­pos­er leurs titres phares. Ils ont même fait appel à l’artiste con­tem­po­rain Liam Gillick, qui s’est chargé de créer une scéno­gra­phie immer­sive, en sym­biose avec la musique. Le groupe a égale­ment été accom­pa­g­né d’un ensem­ble de douze syn­thé­tiseurs du Roy­al North­ern Col­lege of Music. Pour écouter le résul­tat, il fau­dra encore patien­ter un peu. Mais les fans ont l’habi­tude.

New Order sera en con­cert au Grand Rex le 11 octo­bre prochain. Retrou­vez plus d’in­for­ma­tions sur la page Face­book de l’évène­ment

(Vis­ité 920 fois)