© Piqsel

Act Right organise des ateliers bien-être pour les artistes féminins et non-binaires

L’as­so­ci­a­tion Act Right pro­pose des ate­liers bien-être et san­té men­tale à des­ti­na­tion des per­son­nes de genre féminin et non-binaire. Le pre­mier se tien­dra ce mer­cre­di 20 avril. L’idée est d’é­pauler les artistes de musiques actuelles de genre féminin et non-binaires, qui met­tent trop sou­vent de côté leur san­té au prof­it de leur carrière. 

Act Right est une asso­ci­a­tion à l’œu­vre dans le secteur artis­tique et de la nuit. Son but ? Ren­dre le secteur plus sain, à plusieurs niveaux. Cette asso­ci­a­tion lutte notam­ment con­tre toutes les formes de dis­crim­i­na­tions liées au genre ou à l’eth­nie, et se veut un sou­tien aux acteurs-trices qui tra­vail­lent pour faire vivre nos nuits. Dans ce sens, l’as­so­ci­a­tion a lancé de nou­veaux ate­liers exclu­sive­ment dédiés aux artistes de genre féminin et non-binaire. Le pre­mier aura lieu le mer­cre­di 20 avril de 14 heures 30 à 18 heures 30 avec en thème : “Accueil­lir et libér­er ses émotions”.

 

À lire également
L’association Act Right veut rendre plus safe tous les dancefloors de France

 

Les per­son­nes de genre féminin et non-binaire du secteur artis­tique et de la nuit endossent des charges men­tales et physiques qui peu­vent rejoin­dre en cer­tains points celles con­nues par les hommes. Seule­ment, elles font face à des dif­fi­cultés et des dis­crim­i­na­tions pro­pres à leurs sit­u­a­tions. Si le rythme de vie en décalage, le tra­vail inten­sif et les addic­tions sont des élé­ments qui peu­vent aus­si met­tre en dif­fi­culté les hommes… La cyclic­ité fémi­nine, la ges­tion de l’im­age (dif­férente de celle des hommes) et les vio­lences sex­istes et sex­uelles con­cer­nent en grande majorité les femmes.

Alors, créer des “safe zones” de dis­cus­sion est sans aucun doute néces­saire. Suiv­ons l’adage qu’on nous a martelé, et servons-nous-en : “un esprit sain dans un corps sain”. Selon Act Right, l’ensem­ble des ate­liers, qui iront du rap­port à soi en pas­sant par l’ai­sance sur scène, per­me­t­tront aux participant·es de “se préserv­er, se con­naitre, s’écouter et pren­dre soin de soi”. Une coach en développe­ment per­son­nel et une pro­fes­sion­nelle de l’ai­sance scénique seront présentes lors de ces dif­férentes journées d’ate­lier. Une ini­tia­tive impor­tante ‑voire essentielle- de plus menée par Act Right.

Pour les inscrip­tions, les tar­ifs et l’ensem­ble des ate­liers pro­posées par l’as­so c’est par ici.

(Vis­ité 142 fois)