Andrew Weatherall / ©Tom Mcshane

Le magazine Jockey Slut renaît en publiant un livre-hommage à Andrew Weatherall

Jock­ey Slut, l’his­torique mag­a­zine anglais branché dance music et club cul­ture, sort un livre en hom­mage à l’i­nou­bli­able Andrew Weather­all.

Capture d'écran du site Jockey SLut

Depuis févri­er, les hom­mages se mul­ti­plient de la part d’une scène qui pleure encore l’un de ses pro­tag­o­nistes les plus pro­lifiques. Andrew Weather­all s’est éteint à Lon­dres le 17 févri­er dernier et laisse der­rière lui une empreinte indélé­bile sur la dance music et la club cul­ture. C’est exacte­ment pour ça que le mag­a­zine his­torique Jock­ey Slut a décidé de renaître de ses cen­dres pour un numéro hom­mage au par­rain anglais. The Slut — surnom util­isé par les lecteurs pour désign­er le mag­a­zine — a existé entre 1993 et 2004 et est devenu une référence en matière de jour­nal­isme de musiques élec­tron­iques. Il don­na même lieu à un label : Slut Trax.

 

À écouter également
Un excellent track en hommage à Andrew Weatherall par Overmono (Truss & Tessela)
Daniel Avery rend hommage au “héros” Andrew Weatherall avec ce nouveau track planant

 

Le livre Andrew Weather­all: A Jock­ey Slut Trib­ute de 160 pages réu­nit toutes les inter­views qu’An­drew Weather­all a don­né au jour­nal et de nom­breux arti­cles dévoilant une fois de plus l’am­pleur de sa car­rière, du milieu des années 80 à 2020. On y trou­ve égale­ment un papi­er de 10 000 mots en guise de réc­it de son his­toire à tra­vers des inter­views de Bob­by Gille­spie (du groupe mythique Pri­mal Scream), Dan­ny Ram­pling, Kei­th Ten­nis­wood (alias Radioac­tive Man) et bien d’autres.

Toutes les recettes de cette édi­tion seront rever­sées à Amnesty Inter­na­tion­al, Mul­ti­ple Scle­ro­sis Soci­ety, Throm­bo­sis UK et Cri­sis, les asso­ci­a­tions car­i­ta­tives favorites d’Andrew.

Andrew Weather­all : A Jock­ey Slut Trib­ute est disponible à l’achat ici.

 

À lire également 
Tsugi Podcast 302 : Andrew Weatherall

 

(Vis­ité 515 fois)