Skip to main content
Low Bat /©DR
6 novembre 2020

Inter[re]view : l’underground allemand est dans cette impeccable compile de Low Bat

par Théo Poddevin

Il aura fallu plus de deux ans à Low Bat pour rencontrer, sympathiser et enfin réunir ceux qui, pour lui, ne pouvaient pas ne pas figurer sur cette compilation. E.N.M. steht für Endlich Normale Menschen sort aujourd’hui, sur la série Ear Clip du label lyonnais Chez Emile Records. Celui qui anime l’émission Night Travel on a Blanket Show sur LylRadio et co-anime Yellow Death of the Light sur Mutant Radio avec Clyde Arcalis sort aujourd’hui une compilation de 11 morceaux par 11 artistes différents ; voyage expérimental et flottant à l’avant-garde de la scène musicale actuelle.

Louis, originaire du Sud de la France, s’est exilé à Berlin pendant quatre ans dans le club et salle de concert Arkaoda : “J’étais bookeur, programmateur, manager du club / salle de concert Arkaoda, une enseigne turque qui s’est créée il y a 20 ans sur la côte asiatique d’Istanbul, c’était un des premiers clubs dans ce quartier à l’Est d’Istanbul. Il y a trois ans, ils ont ouvert leur enseigne à Berlin et m’ont contacté pour faire la DA et le management”. Il y a fait une tonne de rencontres et est passé, au fil des années, maître dans l’art de flairer les artistes originaux au talent encore peu dévoilé. “Pour moi, cette compilation elle est photographique. Photographique de mes trois années à Berlin, des acteurs qui ne sont pas forcément reconnus ou mis en avant et qui pourtant font énormément. Tout ça avec ma propre sensibilité.” Et pas seulement.

« Cette compilation est photographique des acteurs qui ne sont pas forcément reconnus ou mis en avant et qui pourtant font énormément. »

© D.R

Low Bat / ©DR

Pour Louis, ce disque est aussi et avant tout le résultat de rencontres bienheureuses, d’amitiés solides et d’une collaboration humaine sincère : “J’avais pas envie de démarcher, de faire le compilateur via boîte mail où je ne connais pas les artistes mais j’apprécie ce qu’ils font et je leur écris, non. Cette compile, c’est la traduction de toutes les rencontres que j’ai faites durant ces quatre dernières années. Je les ai tous (les artistes) déjà bookés au moins une fois à l’Arkaoda. Une grosse partie des artistes présents sur la compile habite à Berlin, certains à Leipzig, d’autres à Barcelone. Mais ce sont surtout des amis. D’ailleurs quand je fais un checkpoint sur l’état de la compilation, savoir quand ça sort, etc, ça prend quatre heures parce que j’appelle tout le monde pour prendre des nouvelles… (rires) C’est même ma sœur et son copain (Structure Bâtons) qui ont designé la pochette.”

Cette dimension humaine, il la revendique comme un point essentiel de la conception de la musique et de la programmation artistique. En témoigne d’ailleurs le titre de ce double LP : “C’est ce que traduit le nom de la compile “E.N.M. steht für Endlich Normale Menschen” – Enfin des gens normaux. Pour moi c’est un clin d’œil à la scène musicale expérimentale, avant-gardiste, de niche. Tu rencontres de drôle d’oiseaux mais il y a aussi des gens normaux dans le lot.”

« [Sur la scène musicale expérimentale] tu rencontres de drôle d’oiseaux mais il y a aussi des gens normaux dans le lot. »

Il est donc heureux et reconnaissant que Gaetan, fondateur de Chez Emile Records lui ait laissé toute la liberté de faire intervenir des artistes qui lui tenaient, vraiment, à cœur : “En plus c’est un double LP, donc ça laisse de la liberté.” Et c’est comme ça qu’il décrit ces deux disques : “Je dirai que le premier disque est plus noir, plus expérimental dans une certaine mesure et l’autre traduit plus la libération d’une jolie mélancolie. Pour ma part par exemple, j’écoute beaucoup cette compilation quand je suis très fatigué. Il y a un certain onirisme, une fonction de rêve dans cette compilation qui se couple bien avec la fatigue. Après c’est aussi l’état dans lequel j’étais pendant ces trois ans ! (rires)

Avant-hier, on vous faisait découvrir en exclusivité un morceau de la compile : « Everything Is Nota », de Blume Attempt. L’intégralité de la compilation est désormais disponible sur Bandcamp.

Visited 70 times, 1 visit(s) today