©Capture d'écran YouTube

👀 Après 3 ans d’absence sur scène, LCD Soundsystem reprend Joy Division

Il y a un mois, LCD Soundsys­tem avait annon­cé son grand retour après trois ans d’ab­sence avec une série de 20 con­certs au Brook­lyn Steel de New York. Le pre­mier de cette série a eu lieu mar­di soir, après l’an­nonce du départ de la clav­iériste Gav­ilán Ray­na Rus­som du groupe.

On peut dire que le groupe a su recon­quérir son pub­lic (s’il l’avait un jour per­du). Dans la pre­mière par­tie de la représen­ta­tion, LCD s’est per­mis de caler une sub­lime reprise de “Big City (Every­body I Know Can Be Found Here)” de Space­men 3 puis de nous offrir des titres iconiques — issus de leur qua­tre albums — dont cer­tains n’avaient pas été joués en live depuis plusieurs années (“I Can Change”, “Some­one Great”, “New York, I Love You but You’re Bring­ing Me Down” et “All My Friends”…).

Le con­cert s’est ter­miné par une autre reprise, cette fois du titre “No Love Lost” de Joy Divi­sion, que LCD Soundsys­tem s’é­tait déjà réap­pro­prié en 2008.

 

À lire également
LCD Soundsystem a célébré l’entrée de Kraftwerk au Rock & Roll Hall of Fame

 

Un retour en force qui vient un peu con­traster avec le départ défini­tif de la clav­iériste du groupe, Gav­ilán Ray­na Rus­som, peu de temps avant le début de la rési­dence au Brook­lyn Steel. Mais pas de panique, la sépa­ra­tion s’est faite en douceur : “L’ex­péri­ence entière est plutôt ami­cale, ce n’est pas une ques­tion de per­son­nes ou de per­son­nal­ités”, explique-t-elle dans une inter­view pour Pitch­fork. Non, la déci­sion est plutôt motivée par le désir de la part de l’artiste de trac­er sa pro­pre route. En mars 2020, Gav­ilán Ray­na Rus­som a lancé son pro­pre label, Volu­mi­nous Arts, avec déjà une dizaine de sor­ties au comp­teur. “Mon tra­vail s’est dévelop­pé à un point tel que je ne suis pas capa­ble de le met­tre de côté pen­dant quelques années et de par­tir en tournée avec LCD”, a‑t-elle précisé.

Track­list du live

Big City (Every­body I Know Can Be Found Here)’ (Space­men 3 cover)
‘I Can Change’
‘Time to Get Away’
‘Daft Punk Is Play­ing At My House’
‘Call the Police’
‘On Repeat’
‘Oh Baby’
‘You Want­ed a Hit’
‘Tribu­la­tions’
‘Move­ment’
‘Some­one Great’
‘Tonite’
‘Home’
‘No Love Lost’ (Joy Divi­sion cover)

Encore :
‘Thrills’
‘Dance Yrself Clean’
‘New York, I Love You but You’re Bring­ing Me Down’
‘All My Friends’

(Vis­ité 4 567 fois)