©Desi Mendoza

Après le succès du concert-test à Barcelone, Roselyne Bachelot l’envisage en France

Alors qu’un concert-test de près de 500 per­son­nes don­né à Barcelone n’a entraîné aucune con­t­a­m­i­na­tion, la France compte en organ­is­er à son tour avant la sai­son des fes­ti­vals cette année.

Test sali­vaire à l’entrée d’un fes­ti­val, ou présen­ta­tion d’un cer­ti­fi­cat tam­pon­né « négatif » au Covid-19 en même tant que sa place de con­cert… Ces for­mal­ités san­i­taires pour­raient bien être l’avenir de nos événe­ments musi­caux. Pri­mav­era Sound relève haut la main la palme d’or pour avoir organ­isé avec suc­cès un concert-test regroupant près de 500 per­son­nes sans aucune dis­tan­ci­a­tion sociale req­uise, avec pour seules oblig­a­tions la réal­i­sa­tion d’un test antigénique à l’entrée, et le port du masque à l’intérieur. Bilan plus d’une semaine plus tard ? Aucun des 463 par­tic­i­pants n’a été testé posi­tif… Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour la fête.

 

À lire également
La ministre de la Culture l’affirme : en 2021, on retournera en festivals

 

« Si on veut sauver les concerts de juin, il faut y aller ! »

Nous ne sommes pas les seuls à avoir scruter le début, le pen­dant et l’après de cette expéri­ence pilote. Rose­lyne Bach­e­lot, min­istre de la Cul­ture pré­ci­sait ven­dre­di 8 jan­vi­er au micro de Fran­ce­in­fo avoir « regardé avec beau­coup d’intérêt l’expérimentation menée à Barcelone. » « C’est très intéres­sant (…) C’est une logis­tique qui n’a été déployée que pour un spec­ta­cle, mais il s’agirait de le généralis­er ».

Un “groupe de tra­vail concert-test” prend place au sein du Prodiss (Syn­di­cat nation­al des pro­duc­teurs, dif­fuseurs, fes­ti­vals et salles de spec­ta­cle dans le privé) par Jean-Paul Roland, directeur du fes­ti­val des Eurock­éennes, aux côtés de Marie Sabot (We Love Green) et Armel Cam­pana (Main Square). Ils se don­nent pour objec­tif de mul­ti­pli­er les expéri­ences tests comme il a été le cas à Barcelone pour assur­er une sai­son fes­ti­val­ière, et ce, même si elle doit impli­quer des mesures san­i­taires inédites. « Ce sont les sci­en­tifiques qui don­nent les règles, il leur faut du temps, mais l’urgence est là : si on veut sauver les con­certs de juin et trou­ver des moyens d’augmenter les jauges, il faut y aller ! » con­fie Marie Sabot au JDD.

Alors que les annonces du Pre­mier Min­istre le 7 jan­vi­er douchaient tous nos espoirs quant à la reprise proche de con­certs et autres jouis­sances cul­turelles, une lumière sem­ble se ral­lumer au bout du tun­nel. Le directeur des Eurock­éennes, Jean-Paul Roland affirme quant à lui que le “groupe de tra­vail concert-test” en imag­ine un d’i­ci mars prochain. Allez, on y croit !

 

À lire également
Les festivals ont bien l’intention de reprendre en 2021, en témoigne cette lettre ouverte

 

(Vis­ité 5 480 fois)