Skip to main content
12 janvier 2021

Rave du Nouvel An : appel de tous les sound systems de France à manifester samedi

par Théo Poddevin

Tekno Pirate, collectif activiste et militant des free parties, a lancé hier sur Facebook un appel à tous les sound systems de France à participer aux manifestations du 16 janvier afin de soutenir, notamment, les organisateurs de la rave du Nouvel An qui encourent jusqu’à 10 ans de prison.

Le collectif Tekno Pirate, fervent défenseur de la fête libre en France, a appelé hier tous les sound systems du pays à rejoindre les marches des libertés qui se tiendront partout sur le territoire ce samedi 16 janvier. Ils invitent à se mobiliser pour contester les sanctions qui pèsent sur l’organisateur de la rave bretonne du Nouvel An : « Des personnes de notre mouvement risquent 10 ans de prison. Cette peine n’a rien à voir avec le COVID ou le couvre-feu, c’est celle qui vous guette toutes et tous car elle fera jurisprudence si elle est appliquée à cette affaire. Ce sera donc par la suite la sanction pour toute.s les organisateur.trices de free parties et de fêtes clandestines en général. Cela signifierait la mise à mort de notre mouvement sans autre forme de procès. »

« Des personnes de notre mouvement risquent 10 ans de prison. Cette peine n’a rien à voir avec le COVID ou le couvre-feu, c’est celle qui vous guette toutes et tous car elle fera jurisprudence si elle est appliquée à cette affaire. »

 

À lire également
Rave-party illégale à Lieuron : un rassemblement de soutien prévu à Rennes

 

Cette mobilisation fait écho aux marches des libertés, initiées par le mouvement Stop Loi Sécurité Globale, et également programmées ce samedi 16 janvier dans tout l’Hexagone pour protester face à l’adoption des textes et de la loi du même nom. Enfin, l’association Culture4Liberty, qui réunit l’union des collectifs festifs LGBTQI+ et le SOCLE (Syndicat des Organisateurs Culturels Libres et Engagés), s’est également ralliée à la manifestation et a appelé, jeudi 7 janvier dernier, tous les citoyens à descendre dans la rue pour « libérer la culture et défendre nos libertés ». En marche donc ?

 

À lire également
Des collectifs festifs veulent faire descendre le monde de la culture dans la rue

 

Visited 5 times, 1 visit(s) today