© capture d'écran clip "There’d Better Be A Mirrorball"

Arctic Monkeys dévoile un brumeux premier single de son prochain album

Après qua­tre ans d’ab­sence Arc­tic de Mon­keys est de retour. Après avoir annon­cé la date de sor­tie de leur sep­tième album The Car, les Bri­tan­niques ont dévoilé le sin­gle mélan­col­ique “There’d Bet­ter Be A Mirrorball”

Enfin — enfin ! — nous savons com­ment va son­ner The Car, le sep­tième album des Arc­tic Mon­keys. Hier soir, le groupe orig­i­naire de Sheffield, a dévoilé un pre­mier sin­gle. Alors que les qua­tre las­cars inter­prè­tent sur scène depuis la fin de l’été le dis­co “I Ain’t Quite Where I Think I Am” c’est le titre d’ou­ver­ture de The Car qu’ils ont préféré révéler au pub­lic, “There’d Bet­ter Be A Mirrorball”.

 

Un titre tout en douceur, dans la même lignée que leur précé­dent album Tran­quil­i­ty Base Hotel & Casi­no, au grand dam de celles et ceux qui regret­tent la péri­ode tubesque d’AM, l’al­bum aux mille et un hits à gui­tares lour­des, par­fait pour rem­plir les stades. Pour les autres, qui comme nous, on adoré le virage 70′ expéri­men­tal aux antipodes du rock cool d’Arc­tic Mon­keys, on se délecte de “There’d Bet­ter Be A Mirrorball”.

Le titre s’ou­vre sur des vio­lons et des lignes de pianos. Une mélodie intri­g­ante. L’am­biance est brumeuse dans le bar dans lequel nous amène Alex Turn­er. Soudain comme les trois coups de bâton frap­pés dans les salles de théâtre, un martèle­ment d’ac­cords résonne. La pièce à laque­lle nous con­vient les Bri­tan­niques est sur le point de débuter. Une boucle de claviers à la fois inquié­tante et mélan­col­ique vient pren­dre le relaie.

 

À lire aussi Arctic Monkeys annonce son nouvel album et dévoile un nouveau titre en live

 

Et puis avec tout le tal­ent du chanteur pour les accroches — on se rap­pelle encore de  I just want­ed to be one of The Strokes, now look at the mess you made me make sur “Star Treat­ment” — il lâche un déchi­rant : Don’t get emo­tion­al, that ain’t like you / Ne sois pas émotif·ve, ça ne te ressem­ble pas.” Avec tout notre respect Mis­ter Turn­er, on l’est. C’est le pre­mier sin­gle que vous nous offrez en qua­tre ans et c’est une sub­lime ritour­nelle. Une ritour­nelle qui accom­pa­g­n­era pen­dant longtemps nos peines de coeur.

Côté clip, on retrou­ve Arc­tic Mon­keys en stu­dio ou plutôt Turn­er et ses musi­ciens. Car si l’on veut être com­plète­ment hon­nête cela fait longtemps que Matt, Jamie et Nick sem­blent n’être que les accom­pa­g­na­teurs des péré­gri­na­tions musi­cales du chanteur.

Faites donc votre deuil, la matu­rité musi­cale des singes de l’Arc­tique est bien ces bal­lades orches­trales où se répon­dent et s’en­tremê­lent instru­ments à cordes. Les gui­tares ont été bazardées depuis bien longtemps pour laiss­er place à un The Last Shad­ow Pup­pets 2.0, le pro­jet par­al­lèle rock baroque que mène Alex Turn­er avec son com­parse Miles Kane. Et ce n’est pas pour nous déplaire. The Car sor­ti­ra le 21 octo­bre prochain.

(Vis­ité 1 978 fois)