Skip to main content
23 juin 2022

Au Royaume-Uni, l’inflation fait dégringoler le streaming musical

par Juliette Soudarin

L’augmentation du prix de la vie se fait sentir même dans nos oreilles. Au Royaume-Uni, un million d’abonnements de streaming musical ont été résiliés cette année, la faute à l’inflation. 

Ecouter de la musique ou se nourrir ? Même pour celles et ceux qui considèrent la musique comme une nécessité, le choix est vite fait. Et au Royaume-Uni, de nombreux•ses utilisateur•trices de plateformes de streaming ont fait le choix de subvenir à leurs besoins. En raison de l’augmentation du coût de la vie, ce sont pas moins d’un million d’abonnements au streaming musical qui ont été résiliés. Les économies se font partout. D’après l’étude menée par Kantar, une entreprise britannique spécialisée dans les études de marché, le pourcentage de personnes au Royaume-Uni qui sont abonnées à au moins un service de streaming musical n’est plus que de 39,5 %, contre 43,6 % au début de 2020. Et cette tendance se retrouve notamment chez les étudiant•es dont le pourcentage chute de 67% à 59%.

 

À lire également Cette plateforme va payer les artistes l’équivalent de 500 000 streams Spotify

 

« La hausse des taux d’annulation des abonnements musicaux est la preuve que les ménages britanniques commencent à donner la priorité aux dépenses de leur revenu disponible », a expliqué Kantar à la BBC. Les utilisateur·trices préféreraient ainsi Soundcloud ou Youtube à Spotify ou Apple Music. Mais l’inflation n’est pas la seule raison de ce détachement progressif des plateformes. Selon l’entreprise, le manque de choix de musique, la présence trop importante de publicités ou les difficultés techniques décideraient également les moins de 35 ans à se désabonner. Au micro de Radio 1 Newsbeat, Weston un jeune artiste en devenir, confiait que ces résiliations l’inquiétaient  : « Spotify permet à des millions de personnes d’accéder à leur musique et joue le rôle des maisons de disques d’il y a quelques années ». On le sait bien, Spotify rémunère les artistes des miettes de pains, mais leur donnent une certaine visibilité notamment avec les playlists.

Et le Royaume-Uni n’est pas le seul pays à connaître à une baisse des abonnements. Kantar a également souligné que les abonnés de la catégorie des moins de 35 ans ont baissé de 6 % aux États-Unis – passant de 63 % à 69 %. Comment vont réagir les plateformes à ces chiffres ? Vont-elles baisser leur prix ? C’est la question qui se pose.

Visited 76 times, 1 visit(s) today