Mo Laudi © Jean Picon

Avec Mo Laudi, l’Afrique s’expose à Saint-Étienne

par Tsugi

Les ses­sions Glob­al­is­to du DJ et pro­duc­teur rési­dent de Tsu­gi Radio, Mo Lau­di devi­en­nent une expo­si­tion au Musée d’art mod­erne et con­tem­po­rain de Saint-Étienne. Un pro­jet présen­tant une ving­taine d’artistes choisie par Mo Lau­di, dont les œuvres jet­tent un nou­veau regard sur l’Afrique. Il mixe ce ven­dre­di 24 juin pour le vernissage.

Mo Lau­di, les audi­teurs de Tsu­gi Radio le con­nais­sent bien. Sa rési­dence Glob­al­is­to Ses­sion avec ses mix­es canic­u­laires faisant la part belle aux nou­veaux sons afro-house, en direct du Parc de La Vil­lette, est un des temps fort de l’antenne.

Lors de la dernière soirée Arte Mix, il avait hys­térisé le dance­floor du Tra­ben­do en jouant les MC entre deux dis­ques d’Amapiano aux rythmes pro­fonds ou de Kwaito. Mo Lau­di nous a telle­ment impres­sion­né lors de cette soirée qu’on l’embarque avec nous pour la future tournée anniver­saire des 15 ans de Tsu­gi, dont nous allons révéler très vite les détails.

Touche à tout et infati­ga­ble globe-trotter, ce Sud-Africain rési­dent doré­na­vant à Paris après avoir vécu à Lon­dres dans les années 2000. Mo Lau­di est à la fois DJ, MC et pro­duc­teur de nom­breux EP. Grâce à ses mix et aux nom­breuses soirées qu’il organ­ise, il est devenu l’une des prin­ci­pales portes d’entrée du son élec­tro sud-africain en Europe. Mais comme si cela ne suff­i­sait pas, Mo est aus­si un pas­sion­né d’art con­tem­po­rain. Artiste lui même, il a déjà exposé ses instal­la­tions à la galerie Bonne Espérance à Paris en 2021, comme Tsu­gi l’a racon­té. Il a égale­ment présen­té des œuvres au Cen­tre Pom­pi­dou, au musée de Cologne et à la Bien­nale de Dakar. 

 

À lire également
🎉 Arte Mix : une nuit de fête gratuite au Trabendo (en livestream ici)

 

Laudi

Euridice Zaitu­na Kala, Mod­el 1, extait de la série « Per­son­al Archives: an exer­cise on emo­tion­al archae­olo­gies », trans­fert sur verre et pein­ture, tech­niques divers­es. Cour­tesy de l’artiste Pho­to : Aurélien Mole © ADAGP, Paris 2022

 

Aujourd’hui, c’est le Musée d’art mod­erne et con­tem­po­rain de Saint-Étienne qui lui ouvre ses portes en grand. Mo Lau­di est le com­mis­saire de l’exposition « Glob­al­is­to, une philoso­phie en mou­ve­ment » dont l’intention est de « regarder le monde d’un point de vue pan-africain pour décon­stru­ire les stéréo­types ». Comme il l’écrit : « Glob­al­is­to invite des artistes de dif­férentes généra­tions qui inven­tent de nou­veaux mon­des, remet­tent en ques­tion le statu quo, cri­tiquent les sys­tèmes de pou­voir, la biopoli­tique et l’exploitation mul­ti­di­men­sion­nelle des ressources. » 

Jusqu’au 16 octo­bre, Mo Lau­di présente à Saint-Étienne les œuvres de nom­breux pein­tres et plas­ti­ciens de la scène africaine qu’il a lui même sélec­tion­nés tels qu’Oto­bong Nkan­ga, Sam­my Balo­ji ou Myr­i­am Mihin­dou. « Leurs expéri­men­ta­tions plas­tiques et con­ceptuelles se man­i­fes­tent dans des œuvres aus­si divers­es que des films et des vidéos, des tex­tiles, des pein­tures, des instal­la­tions, mais aus­si des céramiques, des sons, des pho­togra­phies, des sculp­tures, ain­si que des performances. »

Et comme Mo Lau­di n’oublie jamais la musique, il a organ­isé « un voy­age sonore » tra­ver­sant tous les rythmes de l’Afrique con­tem­po­raine lors du vernissage de l’exposition, ce ven­dre­di à par­tir de 18h. Puis on le retrou­ve de 22h à 23h aux platines après que ses cama­rades Jose­fa Ntjam et Dj Tron de Sec­ousse Radio ont chauf­fé l’ambiance en début de soirée. Et c’est gratuit. 

Cepen­dant pas d’inquiétude, pour ceux qui rateront le vernissage, l’exposition dure jusqu’au 16 octobre.

Laudi

Sam­son Kam­balu, A Game of War: Kam­balu v San­guinet­ti Tri­al at Ostend, 2021, instal­la­tion vidéo, 2h10, vue de l’installation au Mod­ern Art Oxford, 2021. Cour­tesy galerie Kate Mac­Gar­ry. Pho­to : Mark Blower

 

 « Glob­al­is­to, une philoso­phie en mou­ve­ment » du 25 juin au 16 octo­bre 2022, Musée d’art mod­erne et con­tem­po­rain de Saint-Etienne. Rue Fer­nand Leg­er 42270 Saint-Priest-en-Jarez

(Vis­ité 252 fois)