De gauche à droite : QUASI QUI, Poppy Fusée, Luufa

🎬 QUASI QUI, Luufa et Ouai Stéphane, Poppy Fusée… les clips de la semaine

par Tsugi

Cette semaine ce n’est pas une sĂ©lec­tion de cinq mais six clips qu’on vous a con­coc­tĂ©. Du nou­veau morceau des petits pro­tĂ©gĂ©s de micro­qli­ma, QUASI QUI au retour d’Alex G en pas­sant par Tamino, la col­lab­o­ra­tion de Luu­fa avec Ouai StĂ©phane ou encore l’ar­rivĂ©e de nou­veaux pro­jets pour Minu­it Machine et Pop­py FusĂ©e, le pro­gramme est XXL cette semaine. Bon visionnage !

Alex G — Runner

Indie kids en folie. Alex G a annon­cé la sor­tie de son nou­v­el album God save the ani­mals, le 23 sep­tem­bre prochain. Et dans la foulée l’artiste a dévoilé le sin­gle « Run­ner ». Fidèle à lui-même, Alex G bal­ance une balade indie, sim­ple, effi­cace et rafraîchissante. Et le clip ? tout pareil. Sim­ple, effi­cace et rafraîchissant. Alex G est avec ses musi­ciens sur une scène vaporeuse et lumineuse. Un faux live dont on avait finale­ment bien besoin.

Poppy FusĂ©e — OcĂ©an

Jour de fête pour Pop­py Fusée. Déjà c’est son anniver­saire ( hap­py birth­day !), et puis elle sort le clip de « Océan » annonçant son pre­mier EP prévu à la ren­trée. Ce nou­veau clip est la suite du titre « Titan­ic » qu’elle dévoilait en avril dernier. Dedans, Pop­py Fusée suiv­ait le long fil rouge d’Ariane qui la guidait à un alter ego. Dans « Océan », l’artiste porte de nou­veau sa robe rose crème et fait face à son dou­ble tout de noir vêtu. Et c’est dans un océan de miroir que les deux facettes de Pop­py Fusée évolu­ent. Une allé­gorie au par­cours intérieur qui nous tra­verse toutes et tous. Se recon­necter à toutes les par­ties de soi, se trou­ver, s’aimer, voilà de quoi Pop­py Fusée nous par­le tout en poésie.

MINUIT MACHINE — Lion in a Cage

Entre tech­no, EBM et dark­wave, Minu­it Machine se plaît à voguer dans les eaux pro­fondes de la tech­no don­nant une musique aus­si dansante que grisante grâce à ses per­cus­sions galopantes. La voix d’A­man­dine Stioui se charge d’ap­porter ce petit sur­plus d’é­mo­tions qui a défini­tive­ment fini de nous con­va­in­cre que le binôme — avec Hélène de Thoury à la production- en place depuis près de 8 ans main­tenant dans le paysage musi­cale, n’a pas fini de nous régaler. Les deux artistes fêteront la sor­tie de leur futur album au Tra­ben­do, le 23 novem­bre prochain.

QUASI QUI — Directorial Debut

Arti­san d’une pop rock et addic­tive, pro­tĂ©gĂ© du label micro­qli­ma, le binĂ´me QUASI QUI nous grat­i­fie d’un clip tout en poĂ©sie. Leur troisième depuis leur arrivĂ© chez les parisiens de micro­qli­ma. Si leur pre­mier track, “Gen­tle Squeeze”, nous avait fait groover au dĂ©tour d’un solo de gui­tare digne d’un “Mon­ey for Noth­ing”, “Direc­to­r­i­al Debut” se rap­proche plus de “Epoch” qui nous avait dĂ©jĂ  sĂ©duit lors d’une autre sĂ©lec­tion de clips de la semaine par son ambiance qui n’é­tait pas sans rap­pel­er la pop ronde et lanci­nante de Tame Impala. Longue vie au duo frère-sĹ“ur Yehan et Zadi !

Luufa featuring Ouai StĂ©phane — Honey

C’est tou­jours avec sa gui­tare à l’é­paule que Luu­fa débar­que sur scène pour des con­certs qui nous bous­cule, entre la chaleur de sa voix et le son syn­thé­tique de ses pro­duc­tions. Fort de la sor­tie de son EP, Hon­ey (Refrain by Ouai Stéphane à la voix au milieu et à la fin), Luu­fa a invité le pro­duc­teur Ouai Stéphane dans son tout dernier clip pour une pro­duc­tion qui ressem­ble aux deux artistes : folle et psy­chédélique. Lau­réat du BPM con­tetest 2021, le monde de Luu­fa tran­spire l’hu­mour et le sec­ond degré, for­cé­ment l’anti-héros de la musique Ouai Stéphane ne pou­vait qu’être convaincu.

Tamino — Fascination

Par­tir en autostop avec Tamino Ă  tra­vers le dĂ©sert espag­nol. C’est la sto­ry line du nou­veau clip du belgo-egyptien. Belle voiture vin­tage, soleil couchant, beaux paysages rap­pelant l’immensitĂ© des parcs Ă©ta­suniens qui dĂ©fi­lent. Avec « Fas­ci­na­tion » on fait un saut dans le temps Ă  l’époque Tum­blr oĂą l’esthĂ©tique « amer­i­can dream » de Lana Del Rey Ă©tait reine. Un clip qui capte l’esprit road trip de « Fas­ci­na­tion ». Il y a des titres comme ça qui ‑on  ne serait pas expli­quer pourquoi, peut-ĂŞtre les boucles rĂ©pĂ©titives- Ă©voque le voy­age Ă  l’instar de Bas­sack­wards de Kurt Vile. On se laisse alors trans­porter par Tamino en atten­dant la sor­tie de son deux­ième album, Sahar, le 23 sep­tem­bre prochain.

(Vis­itĂ© 353 fois)