Pop, éclectisme et humanisme : Pause Guitare investit une fois de plus Albi

L’hu­main avant tout, le bon son ensuite. Le fes­ti­val Pause Gui­tare fait son 26ème retour dans la belle cité occ­i­tane d’Al­bi pour cinq jours dans les qua­tre coins de la ville, avec une pro­gram­ma­tion mari­ant jeunes pouss­es promet­teuses et stars de la musique française : rap, pop et musiques élec­tron­iques. En un mot ? Prometteur. 

Il y a 26 ans, l’as­so­ci­a­tion Arpèges & Tré­mo­los lançait le fes­ti­val Pause Gui­tare à Albi. Pour cette édi­tion le fes­ti­val revient pour cinq jours de fête, du 5 au 10 juil­let, dans les plus beaux endroits et les plus belles salles de la ville en com­pag­nie de superbes artistes. Si Orel­san, Angèle, Juli­ette Armanet, Mara, Lujipeka ou Clara Luciani ‑présent à Pause Guitare- occu­pent le haut des affich­es des fes­ti­vals, vous retrou­verez aus­si quelques artistes comme le rappeur Nin­ho, Julien Doré, Gaël Faye, Bob Sinclar b2b Pedro Win­ter, ‑M- ou encore Mika qui se font plus rares cette année. Et si Pause Gui­tare était votre seule occa­sion de voir ces quelques noms sur scène, cette année ?

 

À lire également
🔊 Premiere : Romane Santarelli livre un tube électro-clash nerveux à souhait

 

Le fes­ti­val dis­pose de trois scènes prin­ci­pales. La pre­mière et la plus grande, Prat­graus­sals, est celle où s’en­chaineront les têtes d’af­fiche du fes­ti­val. Le Grand Théâtre garan­ti­ra une qual­ité acous­tique hors pair dans ce bâti­ment aus­si élé­gant qu’im­pres­sion­nant, signé de l’ar­chi­tecte Dominique Per­rault. Enfin la dernière scène, Athanor, sera attitrée aux artistes émer­gents dans le cadre du prix Magyd Cher­fi ‑le mem­bre notam­ment du groupe Zeb­da. Cinq autres scènes seront dis­simulée à tra­vers Albi… pour tou­jours plus de décou­vertes. Au total, 60 con­certs se tien­dront ! Dont cer­tains gra­tu­its, une belle manière de décou­vrir cette mer­veilleuse ville du sud de la France..

Iggy

(Vis­ité 157 fois)