Skip to main content
©Sam van Bussel
8 février 2021

Balance ton DJ veut dénoncer les violences sexuelles dans le milieu du DJing

par Sylvain Di Cristo

Dans la lignée des comptes Instagram pré-existants type Balance ta rédaction ou Balance ton tatoueur, Balance ton DJ veut aujourd’hui récolter vos témoignages de violences sexistes et sexuelles dans le monde de la musique électronique et du DJing, et ainsi prolonger le mouvement #MeToo ou #MusicToo qui donnent la parole aux victimes.

« Lorsque la fête reprendra, nous espérons que les DJs bookés seront à l’image d’un monde plus consciencieux. »

Qui est derrière ce compte ?

Nous sommes de simples militant.e.s dont les identités sont secondaires dans ce projet, qui n’a nul besoin d’être personnifié. Nous voulons simplement servir de caisse de résonance pour les victimes.

Pourquoi une telle initiative ?

À l’image de notre société, tous les secteurs sont touchés par les violences sexistes et sexuelles, et la musique électronique est évidemment concernée. Dans la continuité du mouvement #MeToo et des multiples initiatives encourageant la libération de la parole dans la musique et la fête (bravo encore à Music Too France, Consentis, D.I.V.A Infos, ForTheMusic, Trax Magazine…) Balance Ton DJ espère aider à briser l’omerta qui règne autour des violences commises par les DJs. La nuit est aujourd’hui nécrosée par le COVID, mais lorsque la fête reprendra, nous espérons réellement que les DJs bookés seront à l’image d’un monde plus consciencieux.

« Nous savons que, plus que jamais dans le cas des victimes de violences, l’union fait la force. »

Qu’espérez-vous accomplir ici, avec ce compte Instagram ?

Nous souhaitons ajuster le temps de parole des agresseurs/leur impunité et le silence des victimes/leur culpabilité. Il est aussi important de les soutenir en capitalisant sur la solidarité, qui est le véritable maillon fort de ces mouvements d’émancipation : nous savons que, plus que jamais dans le cas des victimes de violences, l’union fait la force. La victime se sent moins coupable et plus comprise lorsqu’elle réalise qu’elle n’est pas seule, surtout dans le cas des victimes d’une même personne.

Quelle est la première étape et comment pouvons-nous aider ?

La première étape va être assez longue, c’est notre appel à témoignages. Nous voulons prendre le temps de recueillir les récits de celles et ceux qui ressentent le besoin de s’exprimer sur ces sujets. Une fois regroupés, nous les publierons sur notre page Instagram. Idéalement, par la suite, nous aimerions offrir un support juridique en étant épaulé.e.s par des juristes spécialisé.e.s sur ces questions. N’hésitez surtout pas à relayer notre initiative, toute aide est la bienvenue ! Vous pouvez nous joindre à l’adresse suivante : [email protected].

Suivre le compte Instagram Balance ton DJ

 

À lire également
#MusicToo a récolté 302 témoignages de violences sexuelles dans le milieu de la musique

 

Visited 110 times, 3 visit(s) today