© Marie Rouge

Barbi(e)turix représente la scène musicale queer et féministe avec sa toute première compilation

Depuis sa créa­tion en 2004, Barbi(e)turix n’a cessé de faire vibr­er la scène queer et fémin­iste parisi­enne. Entre le média dédié à la cul­ture les­bi­enne, la fête itinérante Wet For Me et autres soirées LGBTQ+, le col­lec­tif n’a pas fini de faire par­ler de lui. Il dévoile (enfin) une pre­mière com­pi­la­tion : BBX#1. Dix-huit morceaux entre tech­no, élec­tro et pop qui retra­cent une par­tie de l’aven­ture Barbi(e)turix.

BBX#1 (Kuroneko) réu­nit 20 artistes — très majori­taire­ment féminins — qui ont déjà joué pen­dant les soirées du col­lec­tif. “De manière naturelle et logique, la com­pi­la­tion réu­nit la scène fémi­nine dont nous nous sen­tons proches. Met­tre en avant des femmes, dont cer­taines sont des jeunes pro­duc­tri­ces, est bien sûr un acte poli­tique”, explique la DJ Rag, mem­bre du col­lec­tif et pro­gram­ma­trice de la Wet.

Con­tre toute attente, la com­pi­la­tion com­mence “A Recu­lons”, avec le remix plein d’é­chos de Rebe­ka War­rior du titre orig­i­nal de Julia Lanoë et Flavien Berg­er. Suivi entre autres du mys­térieux “San Gokkun” de Léonie Per­net et de Flo­re et ses bruits robo­t­iques avec “Myself with Pico”. Barbi(e)turix met à l’hon­neur des pro­duc­teurs et pro­duc­tri­ces confirmé(e)s comme des DJs indépendant(e)s. Le résul­tat : une track­list var­iée avec les bass­es sac­cadées et voix humanoïdes sur “Enough Vocals” de Mila Diet­rich ou encore l’électro-pop de Sônge (qui se pro­duira le 3 novem­bre aux côtés de Rag pour le clos­ing du fes­ti­val Interieur Queer à Lyon).

Entre remix­es, cov­ers et titres inédits BBX#1 est une com­pi­la­tion engagée qui se démar­que par sa large palette musi­cale. De quoi ani­mer davan­tage les nuits les­bi­ennes parisi­ennes ! Notez que la release par­ty de BBX#1 aura lieu à La Sta­tion Gare des Mines le 19 octo­bre. Plus d’in­for­ma­tions sur l’événe­ment Face­book.

(Vis­ité 682 fois)