Bars en Trans annonce les 22 premiers noms d’une prog’ éclectique et festive

C’est le retour de Bars en Trans ! L’an­ticham­bre des Trans Musi­cales vous donne rendez-vous en Bre­tagne du 8 au 10 décem­bre dans le cen­tre ville de Rennes. Treize lieux, le 4 bis, La Cav­ale, La Louperie & la Tête de Chou, se partageront l’affiche de cette nou­velle édi­tion aus­si éclec­tique que fes­tive alliant rock, rap, pop, chan­son, folk et musiques électroniques. 
C’est un sym­bole de l’ébullition musi­cale qui agit­era la cap­i­tale bre­tonne du 8 au 10 décem­bre prochain. Si les Trans jouent à fond la carte de la décou­verte inédite, les Bars eux visent à pro­pos­er dans dif­férents étab­lisse­ments de la ville, les nou­veaux artistes en instance de décol­lage immé­di­at pour la gloire. C’est comme ça que beau­coup y ont vu M, Miossec, Angèle, Feu ! Chat­ter­ton pour la pre­mière fois juste avant leur explosion.
Pour cette nou­velle édi­tion, le fes­ti­val fera, comme son habi­tude, hon­neur à la pop avec un beau pan­el de fig­ures émer­gentes et under­ground. On aura l’oc­ca­sion de décou­vrir la scène cana­di­enne avec le duo Bibi Club, et le groupe Bon Enfant dont la pop-folk psy­ché aux accents dis­co vaut le détour. Le brésiliano-canadien Fer­nie, lui, nous présen­tera sa pop à ten­dance plus soul pour des morceaux intem­porels. Bars en Trans fait la part belle à l’élec­tro en pro­posant des artistes encore (trop?) mécon­nus du grand pub­lic. On pour­ra fon­dre devant l’électro-pop ultra mélodique et dépaysante de Tigre Bleu, celle plus énergique du duo Ojos, et celle totale­ment per­chée du duo Wal­ter Astral. Dans un genre plus de niche, Jawi représen­e­tra son éléc­tro gnawa aux influ­ences ori­en­tales tan­dis que le per­cus­sion­niste Hyper­ac­tive Leslie nous délivr­era une transe organique forgée entre plusieurs ter­ri­toires musi­caux. Le fes­ti­val n’ayant évidem­ment rien nég­ligé, on sera aus­si con­fron­té à  Almä Man­go et Laz­za Gio, deux artistes rap bour­rées de tal­ents et d’une sin­gu­lar­ité promet­teuse. Nathan Roche sera présent pour con­tenter les fans de rock tan­dis que les cana­di­ennes des Shirley et le groupe orig­i­naire de Rot­ter­dam, Tramhaus , assureront une pro­gram­ma­tion placée sous le signe du punk. On redé­cou­vri­ra la chan­son française grâce à la poésie aux inspi­ra­tions Brel-Bashung de Lisa Ducasse et avec égale­ment Olympe Chabert, qui trans­met à tra­vers sa musique les doutes et espoirs de sa généra­tion. En bref, on à hâte de voir tout ce beau monde en plein cœur de cette cap­i­tale bre­tonne, qui n’a jamais pris le mot “fête” à la légère.
À lire aussi 1984 : quand le rap lance son premier festival

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Bars en Trans (@barsentrans)

Les Bars en Trans du 8 au 11 décem­bre à Rennes, toute la pro­gram­ma­tion ici.

 

(Vis­ité 353 fois)