Skip to main content
KitKat Club / © Gobbler
1 décembre 2020

Berlin : le célèbre KitKat Club se transforme en centre de tests Covid

par Théo Poddevin

Une des institutions du clubbing à Berlin, le KitKat Club, se transforme en centre de tests rapides de la COVID-19 à partir du vendredi 4 décembre.

Le KitKat Club, véritable institution de la nuit berlinoise connue pour son extravagance et la nudité caractéristique de ses clubbeurs, sera transformé à partir de vendredi en centre de tests rapides de la COVID-19 accessible sur inscription et payant (24.90€ par test), a annoncé hier la direction du club sur sa page Facebook et sur son compte Instagram : « Puisqu’il est presque impossible de bénéficier d’un test rapide à Berlin en ce moment, nous offrons cette possibilité dans le club à partir de vendredi. (…) Donc cette semaine, du vendredi au dimanche, puis toutes les semaines du mercredi au dimanche, nous testons de 10h à 19h à l’entrée habituelle du club. » Elle ajoute : « Viens nu et sois sauvage ! », mais juste pour rire : « (S’il vous plaît ne le faites pas. Ce serait drôle mais ça ne mènerait probablement qu’à des suspicions de fête sauvage… 🙂) »

Les choses bougent à Berlin

Ce qui est sûr c’est que l’actualité est mouvementée du côté des clubs berlinois depuis quelques mois. Après la fermeture du Griessmuelhe en janvier dernier (autre club emblématique de la capitale allemande) qui avait déjà secoué la scène locale (sans parler de l’arrêt complet depuis plus de six mois à cause de la pandémie pour les autres), le KitKat Club est lui aussi menacé de fermeture depuis plusieurs mois, suite au non-renouvellement du contrat de location avec ses propriétaires. Heureusement le KitKat lutte, et se réinvente.

Tout comme le Berghain. Depuis le 9 septembre, il s’est transformé en immense centre d’exposition d’art contemporain pour 115 artistes internationaux basés à Berlin. Et le 29 octobre dernier, la Cour fédérale allemande a reconnu la techno comme étant officiellement, aux yeux de la loi allemande, de la musique. Mieux vaut tard que jamais !

 

À lire également
Berlin : la capitale mondiale du clubbing va-t-elle devoir s’arrêter de danser ?

 

 Voiture KitKat Club dans la Love Parade 1995 à Tauentzien

Voiture KitKat Club dans la Love Parade 1995 à Tauentzien / © Denis Barthel

Visited 84 times, 1 visit(s) today