Skip to main content
©Nacht Clubs Berlin, Sabrina Jeblaoui
6 mai 2021

Allemagne : les clubs sont maintenant des « lieux de culture », et ça change tout

par Antoine Barsacq

La commission du développement urbain du parlement allemand a reconnu les clubs comme « lieux de culture » dans un vote hier soir, qui devrait être approuvé en séance plénière aujourd’hui. Ils pourront dorénavant prétendre aux mêmes subventions, protections contre les fermetures et autorisations d’ouverture que les autres lieux de culture, comme les théâtres.

Espérons que cela va inspirer les décideurs de notre côté du Rhin : les clubs et salles de concert vont être reconnus comme des institutions culturelles en Allemagne. C’est un accord trouvé hier soir quasi-unanimement par la commission du développement urbain pour modifier le code du bâtiment. Suite à ce vote, l’approbation du Bundestag aujourd’hui en assemblée plénière est quasiment certaine, car la commission est composée d’un nombre égal de représentants de chaque parti : s’ils ont approuvé la proposition mercredi, il n’y aucune raison pour qu’ils modifient leur position aujourd’hui. 

Cela signifie que les clubs « avec une valeur culturelle démontrable » n’entreront plus dans la catégorie de « lieux de divertissement » comme les maisons-closes ou les casinos, mais dans celle des « installations à des fins culturelles ». Concrètement, ils pourront prétendre aux mêmes subventions, protections contre les fermetures et autorisations d’ouverture que les autres lieux de culture, comme les théâtres. De plus, une clause de protection spéciale contre le bruit sera introduite dans le code, qui permettra aux Länder de disposer d’une plus grande autonomie pour résoudre les conflits concernant le bruit avec le voisinage, et ce dans l’intérêt des clubs.

 

À lire également
Les clubs français veulent aujourd’hui être reconnus comme établissements culturels

 

Ce vote fait suite à plusieurs décisions officielles outre-Rhin qui allaient dans ce sens : en 2016, le Berghain avait obtenu le statut d’institution culturelle, puis en 2020, la Cour fédérale des finances allemande avait reconnu que la techno était officiellement de la « musique », permettant un abattement de la TVA pour les clubs. Après un an de concertations menées par le Forum parlementaire pour la culture club et la vie nocturne, le travail en commission a finalement porté ses fruits. On félicite bien Tresor, Robert Johnson, Ipse et tous les autres, on espère les revoir vite.

En France, le collectif Bar Bars œuvre actuellement à cet effet. 🤞

Visited 94 times, 1 visit(s) today