Blood Orange livre un clip lumineux et mélancolique pour “Dark & Handsome”

Les tal­ents don­nent l’indépen­dance. Et ça, Blood Orange l’a bien com­pris. Sou­vent com­paré à Kendrick Lamar, le pro­duc­teur, multi-instrumentaliste, vidéaste, acteur et inter­prète Devon­té Hynes revient avec un clip réal­isé par ses soins. Cette poly­va­lence est l’une des raisons de son suc­cès (en l’oc­cur­rence bien mérité) ain­si que de ses col­lab­o­ra­tions avec Solange Knowles, Skep­ta, FKA Twigs, A$AP Rocky, et bien d’autres.

Récem­ment, Blood Orange réal­i­sait le clip de “Unevent­ful Days” pour Beck. Cette fois c’est à son track “Dark & Hand­some” qu’il donne vie (le titre avait fait l’ob­jet d’une ses­sion col­ors et était sor­ti dans la mix­tape Angel’s Pulse chez Domi­no Record­ing le 12 juil­let dernier). Entre des séquences où l’on voit un groupe d’amis en uni­forme d’é­cole qui fait une virée à la plage et des plans de Blood Orange qui chante d’un air dés­abusé, la vidéo com­porte des scènes très choré­graphiques dans lesquelles il fait de la gui­tare dans un champ. Le pro­duc­teur améri­cain Toro y Moi vient pos­er un petit cou­plet sur le morceau, et fait aus­si une courte appari­tion dans le clip.

Cette esthé­tique lumineuse que dégage le clip entre en con­tra­dic­tion avec l’am­biance et les paroles pro­fondes et médi­ta­tives du titre. “Noth­ing lasts for­ev­er, and I told you”, chante Hynes au début du morceau. C’est à se deman­der de quoi il par­le exacte­ment. Mais ça devient clair dans le refrain : le morceau traîte de cha­grin, de mort et de sui­cide. “Losin’ touch of every­thing I know / Prayin’ for my heart to turn to stone / Ban­dana tied around my bro­ken skull / Ice around my wrist, my touch is cold”, chante Blood Orange. Il porte bien son nom, “Dark & Hand­some” est som­bre et élé­gant.

Voici la mix­tape “Angel’s Pulse” au com­plet.

(Vis­ité 185 fois)