Boiler Room : Derrick May et Kenny Dope dévoilent la nouvelle Technics SL-1200

L’an­nonce était atten­due. Hier soir au CES de Las Vegas, point de ren­con­tre des acteurs de la haute tech­nolo­gie, Tech­nics a dévoilé la SL-1200 MK7, le nou­veau mod­èle de sa pla­tine culte. Out­re l’an­nonce, la com­pag­nie japon­aise a souhaité mar­quer le coup avec l’or­gan­i­sa­tion d’une Boil­er Room. Ken­ny Dope, nom bien con­nu de la house new-yorkaise, puis Der­rick May, fig­ure incon­tourn­able de la scène Detroit, ce sont tour à tour essayés der­rière ces nou­velles machines. Deux sets effec­tués entière­ment au vinyle, évidem­ment, sans ordi­na­teurs ou logi­ciels de DJing. Le New-Yorkais s’est élancé en pre­mier. Une heure de house fes­tive, ponc­tuée par des pas­sages plus pro­fonds avec, par exem­ple, “The Way U Like” de Gene Far­ris (allez à 26:45). Il a par la suite lais­sé place à Der­rick May. L’an­cien col­lab­o­ra­teur de Juan Atkins a quant à lui pro­posé de nom­breux clas­siques élec­tron­iques. La foule de Las Vegas a pu danser sur l’air de “Use Me Again” de Tom Tra­go (2:30) ou encore “No Way Back” de Ado­nis (20:00).

Tech­nics a aus­si présen­té au cours de la journée les élé­ments tech­niques de ce mod­èle. De nou­velles fonc­tion­nal­ités, comme la lec­ture inver­sée ou la présence d’une LED blanche pour plac­er son aigu­ille avec pré­ci­sion. L’en­tre­prise a égale­ment souligné avoir conçu cette nou­velle pla­tine pour assur­er une fia­bil­ité et une dura­bil­ité plus impor­tante. Ain­si, cer­taines cables sont désor­mais détach­ables et rem­plaçables. Niveau design, pas de réel change­ment à sig­naler. Comme le rap­porte Mix­mag, l’en­tre­prise a déclaré ne pas vouloir “chang­er dras­tique­ment un des pro­duits les plus con­nus de l’his­toire de la musique”. La con­ti­nu­ité, donc, mais en améliorée.

Le set de Ken­ny Dope

Le set de Der­rick May

(Vis­ité 1 599 fois)