Skip to main content
8 janvier 2019

Boiler Room : Derrick May et Kenny Dope dévoilent la nouvelle Technics SL-1200

par Victor Goury-Laffont

L’annonce était attendue. Hier soir au CES de Las Vegas, point de rencontre des acteurs de la haute technologie, Technics a dévoilé la SL-1200 MK7, le nouveau modèle de sa platine culte. Outre l’annonce, la compagnie japonaise a souhaité marquer le coup avec l’organisation d’une Boiler Room. Kenny Dope, nom bien connu de la house new-yorkaise, puis Derrick May, figure incontournable de la scène Detroit, ce sont tour à tour essayés derrière ces nouvelles machines. Deux sets effectués entièrement au vinyle, évidemment, sans ordinateurs ou logiciels de DJing. Le New-Yorkais s’est élancé en premier. Une heure de house festive, ponctuée par des passages plus profonds avec, par exemple, « The Way U Like » de Gene Farris (allez à 26:45). Il a par la suite laissé place à Derrick May. L’ancien collaborateur de Juan Atkins a quant à lui proposé de nombreux classiques électroniques. La foule de Las Vegas a pu danser sur l’air de « Use Me Again » de Tom Trago (2:30) ou encore « No Way Back » de Adonis (20:00).

Technics a aussi présenté au cours de la journée les éléments techniques de ce modèle. De nouvelles fonctionnalités, comme la lecture inversée ou la présence d’une LED blanche pour placer son aiguille avec précision. L’entreprise a également souligné avoir conçu cette nouvelle platine pour assurer une fiabilité et une durabilité plus importante. Ainsi, certaines cables sont désormais détachables et remplaçables. Niveau design, pas de réel changement à signaler. Comme le rapporte Mixmag, l’entreprise a déclaré ne pas vouloir « changer drastiquement un des produits les plus connus de l’histoire de la musique ». La continuité, donc, mais en améliorée.

Le set de Kenny Dope

Le set de Derrick May

Visited 31 times, 1 visit(s) today