Tsugi Daily : Gesaffelstein tease son nouveau morceau, Paul McCartney s’essaye à l’autotune…

Chaque matin, Tsu­gi Dai­ly fait le point sur les petites infos mar­rantes, idiotes ou au con­traire vitales que vous auriez pu louper la veille. A picor­er sans mod­éra­tion !

Le teaser de Gesaffelstein avec The Weeknd

Mike Lévy a le teas­ing com­pul­sif. Après avoir révélé le nom de son futur album et dévoilé un pre­mier clip, le Lyon­nais laisse échap­per quelques sec­on­des de son prochain morceau. Il s’agit d’un feat avec The Week­nd qui fait suite à leurs récentes col­lab­o­ra­tions sur l’EP du chanteur cana­di­en. “Reset” pré­fig­u­rait donc un sec­ond sin­gle aux allures de tubes. Mais vu le virage pop vers lequel il se dirige, Gesaf­fel­stein risque une nou­velle fois de se heurter aux réac­tions mit­igées de sa com­mu­nauté de fans. D’ici sa sor­tie, lais­sons à “Lost In The Fire” sa chance pour con­va­in­cre.

Paul McCartney trafique sa voix dans “Get Enough”

Quar­ante ans après la dis­so­lu­tion des Bea­t­les, Paul McCart­ney est pris d’un sur­saut de moder­nité. Avec ses vocalis­es robo­t­iques, “Get Enough” risque de cho­quer les afi­ciona­dos de pop six­ties. Vu sa car­rière, son âge et son statut, on ne voit pas bien com­ment reprocher au chanteur de s’amuser avec ses plug‐in. En 1980, le Bea­t­les déjouait déjà les attentes avec “Tem­po­rary Sec­re­tary”, un morceau expéri­men­tal éton­nant. Aujourd’hui âgé de 76 ans, Paul bal­aye les cri­tiques d’un revers de main et s’installe con­fort­able­ment dans le game, façon T‐Pain. Boo­ba n’a qu’à bien se tenir : la con­cur­rence du troisième âge est venue sec­ouer son trône à coups de mélodies auto­tunées. Alors, à quand un règle­ment de compte à La Défense Are­na ?

Kokoroko revient avec un nouveau single

Un an, presque jour pour jour, après la sor­tie de “Abusey Junc­tion”, revoici Koko­roko. Les Lon­doniens ont pub­lié aujourd’hui le morceau “Uman”, pre­mier extrait d’un EP éponyme de qua­tre titres à venir le 8 mars. Tou­jours fidèle à leur jazz afrobeat, le groupe pro­pose ici un sin­gle plutôt min­i­mal­iste mais extrême­ment groovy. Cer­tains Parisiens auront la chance d’assister à une des pre­mières inter­pré­ta­tions live de ce nou­v­el EP, lors d’un con­cert au New Morn­ing le 18 avril. Plus d’informations sur l’événe­ment Face­book.

En live : 

Ver­sion stu­dio : 

(Vis­ité 839 fois)