©John Karno

Boston Bun invite Canblaster ou You Man à remixer David Spinelli (Griefjoy)

Le label de Boston Bun Cir­ca ’99 rassem­ble You Man, Picard Broth­ers, Pala­zo et Jerge & Povoa sur un EP de remix­es du titre de David Spinel­li (Griefjoy), “The Promise”. Qua­tre décli­naisons pour qua­tre ambiances.

« Just promise me you’ll always be there », répète le vocal qui rythme « The Promise », le pre­mier titre que sor­tait le mem­bre du groupe niçois Griefjoy David Spinel­li en févri­er dernier. De ce track house à la ryth­mique breakée, sont nés qua­tre remix­es que la famille Cir­ca ’99, label fondé en 2018 par Boston Bun (orig­inelle­ment Ed Banger), dévoile aujourd’hui. Qua­tre tracks bien dif­férents qui explorent un même morceau et mon­trent ain­si le vaste champs des pos­si­bles que ce dernier offre.

Art­work

Le duo You Man nous livre le plus min­i­mal­iste des qua­tre remix­es : celui qu’ils décrivent comme la ver­sion « levé du soleil dans un champ à 7h du mat », doux et mélodique, agré­men­té de cym­bales et de basse. Deux mon­tées et leurs drops libèrent une énergie juvénile, presque mys­tique, qui don­nent effec­tive­ment l’envie de danser dans un champ à 7h du mat’. Le remix des Picard Broth­ers laisse, quant à lui, plus de place au rythme et enflamme davan­tage le dance­floor avec un groove dis­co funk irré­sistible.

Avec Pala­zo, le duo que for­ment Can­blaster et Bastien Dore­mus, le track s’américanise et prend les allures d’une house made in Detroit. Enfin, Jerge & Povoa nous livrent le plus long remix du pack, 9.25 min­utes de tech­no qui mêle acid et breaks, pig­men­tée par des baby scratch­es. Une longue et enivrante mon­tée vient struc­tur­er le track qui délaisse ses sonorités breaks des pre­mières min­utes pour se con­sacr­er davan­tage à l’acid.

Pour Boston Bun, “le titre “The Promise’” est le genre de morceau qui ne demande qu’à être remixé. Le vocal, les accords… ce track peut être revis­ité à l’in­fi­ni et c’est ce qui fait sa force ». Cet EP de remix­es nous le prou­ve. Une bril­lante com­bi­nai­son de styles et de tal­ents français qui nous fera oubli­er les clubs fer­més.

Voir les sets des artistes en livestream du club Sacré à Paris lors de la release par­ty

(Vis­ité 371 fois)