Ils font 240 km à vélo chargés de vinyles pour soutenir le Worldwide Festival

Accouché de l’e­sprit de trois amis d’en­fance, 33Tours est un pro­jet musi­cal qui arrive en sou­tien à l’an­nu­la­tion du fes­ti­val sétois de Gilles Peter­son, World­wide Fes­ti­val. De Toulouse à Sète, Mor­gan, David et Thibault sil­lon­nent le canal du Midi, du 28 au 3 juil­let (à coup de six étapes) en plein cagnard, chargés de tré­sors. Platines sous le bras et remorques pleines de vinyles, les trois dig­gers roulent 240 kilo­mètres pour partager leurs meilleures pépites.

« Avec ce pro­jet, nous cher­chions un moyen de con­tin­uer à partager et com­mu­ni­quer notre pas­sion pour la musique, leit­mo­tiv du fes­ti­val de Gilles Peter­son depuis 15 ans ». Le World­wide Fes­ti­val, bébé du célèbre dig­ger Gilles Peter­son, ne tien­dra donc pas sa 15ème édi­tion, mais les trois fans invétérés de 33Tours veu­lent cer­taine­ment lui ren­dre hom­mage en lançant ce pro­jet. De leur ville de Toulouse jusqu’au Théâtre de la Mer (épi­cen­tre du World­wide), ils char­gent sur leurs vélos des bacs rem­plis de vinyles en tout genre, avec le tourne-disque sous le bras, et lon­gent le canal du Midi sur 240 kilo­mètres. Leurs sélec­tions ?  « On reste con­nec­tés à l’esprit du World­wide Fes­ti­val avec une sélec­tion éclec­tique, à savoir soul, funk, hip-hop, jazz, bro­ken beat, world music ». Des gen­res chers au fon­da­teur du fes­ti­val sétois : « Quand on s‘intéresse à la musique, Gilles Peter­son est un acteur incon­tourn­able par le biais de sa radio (World­wide FM), de ses fes­ti­vals et des mul­ti­ples artistes qu’il fait décou­vrir depuis plusieurs décen­nies. Il est sans con­teste est une source d’influence et d’inspiration pour nous. »

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Insta­gram

 

Jour J. C’est le grand départ, les remorques chargées de dis­ques. -> Direc­tion Castel­naudary 🚴‍♂️

Une pub­li­ca­tion partagée par 33TOURS (@_33tours_) le

Si le clin d’œil est fait, l’ini­tia­tive n’en est pas moins per­son­nelle. Lors du jour j, plusieurs con­nais­seurs ont ten­té un bout de chemin avec eux et ont prof­ité des paus­es pour écouter et déguster quelques vinyles. « La sol­i­dar­ité étant au cœur du pro­jet, nom­breuses sont les per­son­nes qui ont spon­tané­ment con­tribué à sa mise en œuvre. En retour, nous leur avons pro­posé de choisir un disque de leur col­lec­tion per­son­nelle qui sera écouté au gré du voy­age. Sur le chemin, nous croi­sons égale­ment des ama­teurs ou pro­fes­sion­nels de la musique, pour décou­vrir les pépites ensem­ble, ou rouler quelques kilo­mètres. »

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Insta­gram

 

Grosse étape de mon­tagne con­clue par la red­outable ascen­sion de l’Op­pidum d’En­sérune. Cer­tains ont fini à pied, on gardera leur iden­tité secrete 🚴‍♂️

Une pub­li­ca­tion partagée par 33TOURS (@_33tours_) le

L’ar­rivée est prévue pour aujour­d’hui à Sète. D’i­ci là, il est pos­si­ble de suiv­re leur périple sur leur compte Insta­gram ou même de les rejoin­dre pour chin­er deux trois galettes.

Suiv­re le pro­jet 33Tours sur Insta­gram

(Vis­ité 1 111 fois)