Skip to main content
© Andrew Fresh
5 septembre 2023

Burning Man : des Djs, des strass et un immense bourbier

par Théo Lilin

À Burning Man, les maquillages flashy, les strass et les tenues excentriques ont été recouverts par une épaisse boue collante, après les fortes pluies touchant le désert du Nevada. On revient sur les événements qui ont entraîné la clôture du festival et la vie d’un participant.

 

Des dizaines de milliers de participants commençaient tout juste ce matin à quitter le désert du Nevada, qui ressemblait plus depuis quelques jours à un marécage géant qu’à un festival. On est bien loin du Burning Man version Hal dans la fameuse série Malcolm, découvrant pour la première fois le festival où l’on célèbre depuis 1986, dans des tenues excentriques et du maquillage flashy, une forme de contre-culture sur une semaine. Alors que la police locale enquête actuellement sur la mort d’un festivalier au cours des intempéries, revenons sur ces quelques jours chaotiques.

C’est une année teintée de gris couleur gadoue et de grosses pluies pour les burners – le nom donné aux participants de Burning man. L’Etat du Nevada, où est organisé l’évènement depuis 1990, a récemment été touché par de fortes pluies, causant des inondations dans toute la région. L’état d’urgence rapidement déclaré, les portes du festival ont été fermées samedi, empêchant l’entrée et la sortie des 70 000 festivaliers, bloqués dans la ville de Black Rock, où a lieu l’événement. La pluie, combinée à une boue épaisse et – surtout – très collante a poussé les organisateurs à clôturer le festival, suspendant même la traditionnelle cérémonie de clôture et l’embrasement du géant de bois. “Une mort est survenue au cours de cet épisode de fortes pluies”, signalait le shérif local dans un communiqué, aucune information complémentaire n’a été ajoutée depuis. Sur les réseaux sociaux, on voit fleurir quelques extraits de ce qui semble être un immense marécage, où voitures, chaussures et vélos ont été pris au piège.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Stereogum (@stereogum)

 

La boue, omniprésente dans la ville de Black Rock où s’organisent les festivités, rendait la conduite impossible. Les carcasses de véhicules sont figées.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par TrafficMix (@trafficmix)

 

Les intempéries et les giclures de gadoue n’ont pourtant pas empêché certains burners à profiter du moment, qu’importe les conditions climatiques

 

 

 

Malgré l’interdiction de quitter les lieux prononcée par les organisateurs, certains ont tenté de rejoindre la première route praticable la plus proche. C’est ce qu’ont tenté l’artiste Diplo – qui devait se rendre à Washington le soir même pour un show – et l’humoriste Chris Rock, en marchant près de dix kilomètres à pied, comme on peut le voir sur l’Instagram du DJ.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par diplo (@diplo)

 

En marge du festival, un groupe de manifestants venus manifester pour le climat, ont bloqué la route pour accéder au festival. Un blocus qui n’a pas fait long feu, après l’arrivée des rangers du Nevada (voyez plutôt, ci-dessous).

 

 

 

Finalement, c’est vers 21 heures que l’homme en bois a pris feu. Une manière de clôturer l’événement dans la bonne humeur, malgré les catastrophes qui ont émaillé cette édition de Burning Man.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nick Harris (@nickkharrriss)



Visited 131 times, 1 visit(s) today