Burning Man : un livre va répertorier les photos aériennes de Will Roger

Un titre à ral­longe pour un très beau livre. Com­pass of the Ephemer­al : Aer­i­al Pho­tog­ra­phy of Black Rock City Through the Lens of Will Roger sor­ti­ra le 18 juin prochain. Au tra­vers des yeux du pho­tographe Will Roger, l’ob­jet sera com­posé de nom­breuses pho­togra­phies du fes­ti­val mythique, prise depuis le ciel. L’artiste s’est depuis longtemps spé­cial­isé dans les paysages du désert nord-américain. Ce n’est donc pas un hasard qu’il soit égale­ment le co-fondateur de ce rassem­ble­ment annuel d’en­v­i­ron 75.000 per­son­nes qu’in­car­ne le Burn­ing Man. Pour les moins atten­tifs, l’évène­ment se déroule en effet dans le désert de Black Rock, dans le Neva­da, depuis bien­tôt 30 ans. 

Pour expli­quer sa vision du fes­ti­val, Will Roger a déclaré : “Burn­ing Man est une toile vide sur laque­lle les gens vien­nent pein­dre. Burn­ing Man crée une empathie humaine, dont nait la créa­tiv­ité, par un heureux hasard. Burn­ing Man, c’est le vrai monde ; le reste n’est qu’un monde sub­al­terne. Les gens qui vien­nent changent de vie et de cul­ture car à Burn­ing Man, tout le monde est humain… Il n’y a ni classe, ni couleur. Vous devenez une famille : la famille humaine, la famille du monde, la famille glob­ale.”   

Ce qu’il tient à trans­pos­er dans ce livre, c’est bien l’aspect éphémère de cette com­mu­nauté qui se réu­nit sur la fin du mois d’août, et dont les instal­la­tions, les inven­tions, les tentes et tout type de struc­ture sont voués à dis­paraître après quelques jours de fes­tiv­ités. Black Rock City est le nom de cette cité nomade qui se fait et se défait péri­odique­ment. D’où le titre de l’ou­vrage, que l’on pour­rait traduire par “la bous­sole de l’éphémère”. Un nom qui appelle à l’aven­ture en alti­tude. 

Vous pou­vez dès à présent pré-commander le livre juste ici

(Vis­ité 447 fois)