Ça sort aujourd’hui : vendredi 5 juillet

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie : voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week‐end avec les pro­duc­tions vir­tu­os­es de INTO YOU, l’association onirique de Dapayk & VARS, la pop esti­vale de The YD, les remix­es du hit But­ter­fly de Léonie Per­net, la new wave psy­chédélique de Sim­ple Sym­me­try et les pro­duc­tions spa­tiales de Mat Play­ford sur le label de Carl Cox.

Simple Symmetry — Gilgamesh [Disco Halal]

C’est l’histoire de deux frères russ­es qui aiment la musique psy­chédélique, ils déci­dent d’en faire ensem­ble et créent Sim­ple Sym­me­try. Aujourd’hui, ils sor­tent Gil­gamesh, leur qua­trième EP inspiré de l’épopée du héros éponyme de la mytholo­gie mésopotami­enne. Aidés par le pro­duc­teur mex­i­cain Ini­go Von­tier, les deux frères sor­tent un qua­tre titres dont un edit. Le tout donne un ensem­ble pour le moins expéri­men­tal aux accents de new wave chamanique. Pour se déhanch­er, on écoute le troisième titre “Enkidu”. Ses kicks accom­pa­g­nés de reverb psy­ché nous met­traient en trance à n’importe quelle heure.

Mat Playford — Solar [Awesome Soundwave]

Avec Mat Play­ford, on fait le tour du sys­tème solaire dans ce LP de dix titres. Le pro­duc­teur anglais revient sur le label de Carl Cox. Solar débute avec le son aérien “Celes­tial Mechan­ic” pour nous amen­er en douceur vers une suite plus punchy. Ce LP mélange de manière intéres­sante les styles puisqu’il oscille entre tech­no, house, sonorités plus funky, par­fois épiques. Le thème de l’espace reste préémi­nent et recon­naiss­able grâce aux syn­thés car­il­lon­nants. Pour la petite his­toire, l’artiste a enreg­istré dans son stu­dio qui est entière­ment ali­men­té par des pan­neaux solaires.

Léonie Pernet — Butterfly remixes [InFiné]

Vous aviez aimé le titre “But­ter­fly” de la multi‐instrumentiste Léonie Per­net ? Vous aimerez cer­taine­ment les qua­tre remix­es com­pilés du morceau dans cet album. Le pre­mier est signé Malik Djou­di, chanteur pop français. Sans déna­tur­er le morceau, il y rajoute des notes de syn­thé planantes. Les autres remix­es mélan­gent dance, trap calme ou encore style orches­tral grâce à l’ajout de vio­lons.  Léonie Per­net se pro­duira aux Nuits Secrètes à Aulnoys Aymeries le 27 juil­let prochain.

INTO YOUSuzuki Song [Echoe]

Une véri­ta­ble démon­stra­tion de force. L’italien INTO YOU renoue avec le label Echoe avec Suzu­ki Song, un EP éclec­tique où il fait part de ses tal­ents de pro­duc­teur sur trois titres, il faut le dire, assez impres­sion­nants. Le disque débute très fort, armé de son morceau titre “Suzu­ki Song” : son groove est inde­scriptible, mais extrême­ment com­mu­ni­catif et effi­cace. Des tex­tures de per­cus­sions com­plex­es, rap­pelant des fou­ets et des flashs, quelques rup­tures ryth­miques, des hachures de sam­ples vocaux, des lignes de syn­thés sou­tenant le tout. Le morceau dure plus de huit min­utes, mais jamais la répéti­tion balourde d’une boucle trop longue ne se fait sen­tir. Les sur­pris­es sont mul­ti­ples, créa­tives et sur­prenantes, mais tou­jours bien­v­enues et sub­tiles. En découle un disque d’une finesse remar­quable, qui ravi­ra les geeks pro­duc­teurs autant que les écumeurs de dance­floor. On ne peut que s’incliner.

Dapayk & VARSStreets & Bridges [Ritter Butzke Studio]

Fusion amor­cée. Depuis plus de deux décen­nies, Dapayk est un moteur de la scène tech­no et élec­tron­ique inter­na­tionale. Avec des pro­jets comme Dapayk Solo, Dapyk & Pad­berg et de nom­breuses col­lab­o­ra­tions, le pro­duc­teur berli­nois a depuis longtemps fait ses preuves. Il s’allie aujourd’hui à VARS, jeune chanteur ayant fait ses armes dans l’indie-rock, égale­ment orig­i­naire de la cap­i­tale alle­mande. Un pro­duc­teur ayant gran­di en RDA, un chanteur au tim­bre planant ; cette com­bi­nai­son ne vous rap­pelle rien ? Effec­tive­ment, dif­fi­cile de ne pas penser à Mod­er­at, tant les his­toires et les sonorités peu­vent se faire écho. Des tex­tures élec­tron­iques pro­fondes, où la voix laisse par­fois place à une deep house onirique voire cérébrale, avant de ressur­gir pour sub­limer le tout. Les influ­ences se mélan­gent, les références se lient. Un joli pre­mier album.

The YDMaster Peace [RCA/Sony Music]

Pas très com­pliqué de com­pren­dre ce qui se cache der­rière ces ini­tiales. Les multi‐instrumentistes Yoshi et Dak­ou sor­tent aujourd’hui leur deux­ième EP Mas­ter Peace, carte de vis­ite du duo parisien. De la pop généreuse, visant à lier élec­tron­ique et organique avec cohérence et mélan­col­ie. Le pre­mier assume le rôle de chanteur, le deux­ième conçoit les beats. Nour­ris par de larges références, des Nep­tunes à Goril­laz en pas­sant par Metron­o­my, onserait ten­tés d’ajouter à la liste Pony Pony Run Run et Isaac Delu­sion, les deux com­pères invo­quant avec maîtrise mélodies pop, syn­thé­tiseurs, gui­tares, per­cus­sions et kicks élec­tron­iques. Un disque qui se glis­sera par­faite­ment dans l’ambiance esti­vale, entre une valise et une servi­ette de plage.

(Vis­ité 613 fois)