Skip to main content
Extrait de la pochette de Pleasure Centre par Kraak & Smaak
18 octobre 2019

Ça sort aujourd’hui : vendredi 18 octobre

par Paul Delahaye

C’est vendredi, c’est jour de sortie ! Vu qu’il est parfois difficile de s’y retrouver avec tous les disques qui sortent chaque semaine, Tsugi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélection de galettes – LPs et EPs confondus – qui viennent de paraître et qui nous font vraiment envie : voici donc de quoi accompagner votre week-end avec la fusion classique/électronique de Maud Geffray, le trio hollandais feel good Kraak & Smaak, la tempête électronique de L’Age D’Or, les new-yorkais de Battles, les synthés funky de SofaTalk et la techno ravey de Blu Terra.

Maud Geffray – Still Life [Pan European]

Faire fusionner musique électronique et musique classique d’une manière différente. C’est la volonté de la productrice française Maud Geffray avec son dernier album Still Life. Le disque rendra un hommage à Philip Glass, célèbre compositeur américain de musique contemporaine. En collaboration avec la harpiste Lavinia Meijer. Maud Geffray a décidé de s’inspirer de deux oeuvres de Glass : Einstein On The Beach et The Photographer. Il règne, à travers les huit morceaux de l’album, une atmosphère à la fois méditative, mélancolique et romantique avec une touche d’onirisme apportée par les délicates notes de harpe. Ça sonne souvent comme la BO d’un long-métrage, il y a un côté très cinématographique. Pas étonnant puisque le disque est également accompagné par un film réalisé par Kevin Elamrani-Lince qui sortira dans onze jours. Vous pouvez regarder le clip du titre « Still Life » et extrait du film en cliquant juste ici. Dépaysement et voyage garanti.

Kraak & Smaak – Pleasure Centre [Boogie Angst]

Ce n’est pas le nom du nouveau dessin-animé préféré de votre nièce, mais bien celui du trio de producteurs hollandais Kraak & Smaak qui revient aujourd’hui avec son sixième album intitulé Pleasure Centre. Après deux ans de travail et leur dernier album Juice Fruit, les trois compères proposent ce nouveau LP de dix huit titres qui est le premier disque à sortir sur leur propre label : Boogie Angst. Et il faut dire que le titre n’est pas mensonger puisque tous les morceaux font exploser le compteur feel good qui sommeille au plus profond de nous.  Un mélange oscillant entre des jams funky taillés pour le dancefloor, des morceaux plus doux et des titres plus indie-folk style 70-80’s. C’est le must-listen de la semaine pour toute personne souhaitant commencer sa journée du bon pied.

Battles – Juice B Crypts [Warp Records]

On est jamais mieux qu’à la maison. C’est ce que le duo Battles semble avoir enfin compris avec leur quatrième album au nom plutôt mystérieux : Juice B Crypts. Retour à domicile pour les new-yorkais d’origine qui n’avait pourtant jamais écrit ou enregistré de musique dans la Grosse Pomme. Le disque est un ménage complexe de boucles de synthés, de batteries bien énervées ainsi que d’un coté très technologique. Comme dans leurs autres albums, Battles a dissimulé des codes et des langages secrets dont ils sont les seuls à avoir la solution pour l’instant. Les sonorités sont très modernes avec quelques moments à la limite du cryptique. Avis aux amateurs.

L’Age D’Or – Orage magnétique [Xviiiemepeninsule]

Attention ici avec cette véritable tempête électronique qui va débouler dans vos oreilles. Ou plutôt un Orage magnétique, titre de ce nouvel EP du duo parisien L’Age D’Or. Composé de quatre titres, il emmène l’auditeur dans un tourbillon de sonorités électroniques. Comme par exemple sur le morceau « Opia » où, au fil de la construction du morceau, des bruits d’eau, de vent et de pluie se font entendre. Orage magnétique accompagne également une performance audiovisuelle qui sera présentée pour la première fois en France à La Boule Noire le 26 octobre prochain.

Pour plus d’infos sur le live à La Boule Noire, rendez vous sur la page de l’évènement

SofaTalk – South Side [Broken District]

Alors que l’hiver approche, le producteur italien SofaTalk (alias Piero Paolinelli) livre un nouvel EP solaire : South Side. Le maxi de cinq pistes est sorti ce vendredi sur le label Broken District. Le titre homonyme nous emporte avec ses synthés funky. Quant à « Raw Ivy », il y a des sonorités plus jazzy et une voix modulée. Bref, South Side est bourré d’influences house et disco. Les mélodies rayonnent, et le titre de l’EP prend tout son sens.

Blu Terra – Marymont [Céad]

Avec son dernier EP Marymont (paru sur le label fraîchement fondé Céad), Blu Terra propose un paysage sonore qui lui est propre. Il offre trois pistes de techno ravey. « 20,000 » est un morceau acid avec des échos qui nous plongent dans un univers énigmatique, alors que « Wester/Eastern » sonne comme une ascension techno. C’est le track parfait à jouer en milieu de set, au moment où la soirée bat son plein et tout le monde se déchaîne sur le dancefloor.

Visited 14 times, 1 visit(s) today