Ça sort aujourd’hui : vendredi 2 mars

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end !

Chambray — Pim Dive [&Friends]

Pas le temps de lézarder, pour garder la pêche en hiv­er, il faut bouger. Et juste­ment, pour cela on a ce nou­veau titre “Pim Dive” de Cham­bray, pro­duc­teur alle­mand respon­s­able des excel­lents “Rub” et “Yuu”. Il avait sor­ti depuis un album, Reliev, et un maxi édité à une cinquan­taine de vinyles seule­ment. Pour les ama­teurs de déhanche­ments tech­no et house ou pour réchauf­fer l’am­biance d’un apéro qui s’en­lise. Atten­tion, le remix de Mark Archer (Altern‑8) est plus onirique sur le final.

Th Da Freak — The Hood [Howlin Banana Records]

On est en retard car ce disque est sor­ti la semaine dernière, mais il fal­lait qu’on vous fasse écouter les jolies gui­tares de Th Da Freak. Issus de la scène rock bor­de­laise, ce garçon aux cheveux bleus (ou rouge en fonc­tion des jours) a tout du chanteur indie lo-fi car­i­cat­ur­al. Mais avec un son qui respire les champs de blé améri­cains, une touche vin­tage et une bonne bouf­fée de grunge, voilà com­ment on arrive à ce déli­cat et déglin­gué résul­tat. The Hood sent le jean-foutisme, prôné par un éter­nel ado­les­cent avec son esprit ten­dance rebelle, et on adore ça. Allez jeter un coup d’oeil au clip de “Slugs”.

Kaczmarek — IIIIIIIIIIIIII Reworks [KCZMRK]

Paul Ritch, le pro­duc­teur de tech­no qui est passé par les labels Drum­code, Cocoon, Soma ou encore Bpitch Con­trol, a décidé de créer sa pro­pre mai­son pour éditer son side-project Kacz­marek. Il dédie cet alias à la tech­no expéri­men­tale, s’éloignant de la puis­sante tech­no qu’on lui con­nais­sait. Après IIIIIIIIIIIIII, un pre­mier album dif­fi­cile à appréhen­der mais pas­sion­nant, voici un EP de remix­es. Avec Ster­ac (Steve Rach­mad), Vril, Djed­jotron­ic, Lewis Fautzi et VSK, les morceaux devi­en­nent plus som­bres mais aus­si plus dansant.

Mad Rey — L’orage [Rekids]

Mad Rey, fig­ure du col­lec­tif et label D.KO Records, présente ici un maxi house et dub. Le pre­mier titre est com­posé d’une nappe de basse funk et d’une mélodie jazz tan­dis que le sec­ond réduit le rythme encore un peu et glisse quelques sam­ples d’in­stru­ments à corde féériques jusqu’à tomber dans une deep house dia­ble­ment con­fort­able. À réserv­er pour le dimanche au calme.

T/O — Ominous Signs [October Tone]

Houlala c’est déluré. Après un pre­mier EP aux teintes pop lo-fi expéri­men­tales, l’ex­cen­trique T/O creuse le sil­lon et file se percher dans un rock psy­chédélique de plus en plus élec­trique. Faut suiv­re le train qui file à vive allure avec ce pre­mier album, mais promis on ne s’en­nuie jamais avec les vire­voltes de ce siphon­né. T/O fêtera la sor­tie de ce disque le 31 mars à Stras­bourg au Molodoï.

Emel Mathlouthi — Ensenity [Partisan Records]

L’his­toire d’Emel Math­louthi est par­ti­c­ulière : artiste tunisi­enne, elle s’est faite con­naître avec le titre “Kelmti Hor­ra (My Word Is Free)” qui est devenu en quelque sorte un hymne du Print­emps arabe. Sa musique a été inter­dite sur les radios de son pays puis elle fût invité à chanter lors de la céré­monie de remise du prix Nobel de la Paix en 2015 pour saluer son impor­tance durant la révolte. En 2017, elle a sor­ti son sec­ond album Ensen, pro­duit en par­tie par Val­geir Sig­urð­son, pro­duc­teur asso­cié à Sig­ur Rós et Björk. Aujour­d’hui est dévoilé Ensen­i­ty, un ensem­ble de remix­es de ce disque, emmêlant l’onirisme de la chanteuse avec des ambiances élec­tron­iques auda­cieuses.

(Vis­ité 718 fois)