Auteur : Alexander Schneider

Ca sort aujourd’hui : vendredi 25 janvier

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie : c’est le “ça sort aujourd’hui”. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week­end avec les com­po­si­tions oniriques de Nils Frahm, le rock indé de Balt­haz­ar, la tech­no déjan­tée de Carl Cox et acid de Valerj.

Nils Frahm — Encores 2 [Erased Tapes]

L’au­da­cieux et très élec­tron­ique All Melody sor­tait il y a un an, qua­si­ment au jour près. Depuis, Nils Frahm a con­tin­ué à gag­n­er en notoriété et nous dévoile aujour­d’hui son nou­veau court-format, Encores 2. Vous l’au­rez com­pris, ce nou­veau disque s’in­scrit dans la con­ti­nu­ité d’Encores 1, paru en juin dernier. Comme son prédécesseur, il est mar­qué par un retour à des com­po­si­tions aux pianos plus tra­di­tion­nelles. Seul “Spells” — titre de clô­ture de cet EP — nous ramène aux pro­duc­tions intens­es, atmo­sphériques et expéri­men­tales de All Melody. Le résul­tat n’en est cepen­dant pas moins agréable : le musi­cien sait pro­pos­er des com­po­si­tions com­plex­es et intri­g­antes tout en restant dans un reg­istre clas­sique.

Balthazar — Fever [Play It Again Sam]

Atten­tion : si la cou­ver­ture pour­rait induire en erreur, il ne s’ag­it pas du dernier film de Wes Ander­son mais bien du nou­v­el album de Balt­haz­ar. Le groupe fla­mand révèle aujour­d’hui Fever, son qua­trième long-format. Du rock indé effi­cace, avec des com­po­si­tions min­i­mal­istes et obscures sur des titres tels que “Whatchu Doin” et “Phone Num­ber”. Quelques pro­duc­tions plus dansantes, aus­si, avec des lignes de basse groovy et des ryth­miques entraî­nantes comme sur “Grape­fruit”. Après la grippe espag­nol, Balt­haz­ar nous fait donc décou­vrir la fièvre belge.

Carl Cox — “Dark Alleys” (Remixes) [Circus]

Un remake et deux remix­es. C’est ce que nous pro­pose aujour­d’hui Carl Cox avec la sor­tie de ce nou­veau maxi “Dark Alleys” (Remix­es). Retra­vail­lant son titre orig­i­nal sor­ti en 2017, le pro­duc­teur vétéran inten­si­fie le morceau du début à la fin, offrant des sonorités net­te­ment plus abra­sives et avançant le drop d’une minute. Une arrivée sur-puissante de cym­bales à laque­lle Carl Cox donne encore plus de vigueur dans cette reprise. Nic Fan­ci­ul­li pro­pose quant à lui une ver­sion plus min­i­mal­iste mais avec plus de mou­ve­ment, lais­sant de côté l’in­tense syn­thé­tiseur prin­ci­pal retrou­vé dans l’o­rig­i­nal. Con­clu­ant ce petit disque, Deetron pro­pose le remix le plus mélodique du titre, avec une ligne de per­cus­sions épurées. Alors que l’on pour­rait s’at­ten­dre à trois titres logique­ment sim­i­laires, il s’ag­it en réal­ité de pro­duc­tions biens dif­férentes les unes des autres, et donc d’une véri­ta­ble nou­veauté.

Valerj — BV001 [From disco to disko]

De la tech­no venu tout droit de l’Ile de Beauté. Le label dis­co to disko voit le jour aujour­d’hui avec ses deux pre­mières sor­ties. Si la pre­mière — EV001 - est disponible exclu­sive­ment sur Band­camp, la sec­onde — BV001 - est signée par le pro­duc­teur Valerj et en écoute sur toutes les plate­formes. On y retrou­ve deux morceaux acid aux syn­thé­tiseurs énergiques et aux struc­tures sim­ples. Un EP qui saura réjouir les DJs et faire danser les foules, en Corse ou ailleurs.

(Vis­ité 1 105 fois)