Ça sort aujourd’hui : vendredi 28 juillet

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end ! 

Ter­ence Fixmer — Force EP [Ostgut Ton]

La musique de Ter­ence Fixmer n’est pas vrai­ment celle qui viendrait à l’e­sprit pour accom­pa­g­n­er l’été. C’est froid, som­bre, métallique et ce nou­v­el EP reste dans les mêmes tonal­ités. Pour­tant, on ne peut s’empêcher de tomber amoureux de l’am­biance dia­bolique qui se dégage de “Force” ou de celle plus tortueuse de “Side­walk” et “Strik­ing Pat­ters”. En plus, ça sort sur Ostgut Ton, c’est donc imman­quable.

Ben Frost — Thresh­old Of Faith [Mute Records]

Bon ok, c’est disponible depuis hier sur les plate­formes de stream­ing, mais ça sort aujour­d’hui en vinyle ! Et puis tous les écarts sont per­mis avec Ben Frost, qui a sur­pris tout le monde avec ce nou­v­el EP non annon­cé. Le com­pos­i­teur et ingénieur du son aus­tralien ne change pas ses bonnes habi­tudes et offre avec Thresh­old Of Faith un voy­age expéri­men­tal d’une trentaine de min­utes où le bruit et le min­i­mal­isme sont rois. Grandiose.

Bad­Bad­Not­Good — Late Night Tales [Late Night Tales]

La musique de Bad­Bad­Not­Good rime sou­vent avec éclec­tisme et mélange des gen­res : jazz, hip-hop, élec­tro, il y a un peu de tout ça dans les créa­tions du quar­tet cana­di­en. Alors une com­pi­la­tion conçue par ses soins, en l’oc­curence la très belle série Late Night Tales, ça ne peut qu’être un grand moment. Boards Of Cana­da, The Beach Boys, Thun­der­cat et bossa nova, voilà le genre de mélange qui ani­me ce superbe disque, tout en douceur et bril­lam­ment mixé.

Super­pitch­er — The Gold­en Rave­days 7 [Hip­pie Dance]

Pour ceux qui n’ont pas suivi, Super­pitch­er a décidé de pren­dre l’ex­pres­sion “long-format” à la let­tre en 2017. Avec The Gold­en Rave­days, le pro­duc­teur alle­mand dévoile une sorte d’au­to­bi­ogra­phie musi­cale pour faire le point sur vingt ans d’une riche car­rière. Petite sub­til­ité cepen­dant, ce nou­v­el album de 24 titres est découpé en 12 max­is de deux morceaux, un pour chaque mois de l’an­née. La numéro 7 s’é­coute juste ici avec “Andy”, com­posé en hom­mage à Warhol et “Yves” pour mon­sieur Saint-Laurent. Il y a pire comme influ­ences !

Ross From Friends — The Out­siders [Mag­icwire]

Il n’y a pour le moment que des pre­views à se met­tre sous la dent pour le com­mun des mor­tels, mais cet EP de Ross From Friends est un délice dont il fal­lait par­ler. Sor­ti sur le label du génial Lone, The Out­siders est une ode à la house lo-fi. C’est vaporeux, extrême­ment doux et les sam­ples sont déli­cieuse­ment sélec­tion­nés. Men­tion spé­ciale pour “Romeo, Romeo”, un chef d’oeu­vre.

(Vis­ité 487 fois)