Oliver Huntemann

Ca sort aujourd’hui : vendredi 3 mai

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie : voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end avec la tech­no indus/cold  de Oliv­er Hunte­mann et d’An­dré Win­ter, l’IDM de Varg, le dis­co de DOMPE et de Demi Riquisi­mo, ou encore la tech­no min­i­male de Mimet­ic.

Oliver Huntemann & André Winter — KONTAKT 01: Oliver Huntemann & André Winter — Reeperbahn [Senso Sounds]

Une fois n’est pas cou­tume : un sin­gle dans un “ça sort aujour­d’hui”. C’est qu’il s’ag­it d’Oliv­er Hunte­mann et d’An­dré Win­ter, tout de même, fig­ures emblé­ma­tiques de la scène under­ground tech­no de Ham­bourg. Et surtout parce que leur nou­velle piste, Reeper­bahn, dis­pose d’une telle effi­cac­ité ! Dès sa toute pre­mière sec­onde, on est absol­u­ment cap­tivé par ce beat fiévreux et addic­tif que les deux pro­duc­teurs lan­cent d’en­trée de jeu, sur fond de notes de syn­thés esseulées qui se bat­tent en duel… jusqu’à ce que le pre­mier drop ne fasse son entrée fra­cas­sante et que tout ne prenne subite­ment plus d’am­pleur. Plus qu’à l’ac­cou­tumée, Win­ter et Hunte­mann nous délivrent un son tech­noïde quelque part entre indus, cold­wave et hard­core, sans vrai­ment se réduire à une éti­quette pré­cise.

Varg — Sky City: Even in the Heart of Heaven, Angels Can Still Feel Fear et Sky City: A Weak Heart to Break (Spit) [Northern Electronics]

Varg sur­prend tou­jours. Alors qu’il a tout juste sor­ti son album de l’an­née en févri­er, le pro­lifique Jonas Rönnberg de son vrai nom pub­lie aujour­d’hui un dou­ble EP, Sky City. Alors que le pro­duc­teur sué­dois avait annon­cé vouloir s’é­carter de la tech­no, force est de con­stater qu’avec cet EP, il y retourne quelque peu. Mais c’est en fait pour mieux l’ex­plor­er, dans ses moin­dres recoins. Après une intro expéri­men­tale aux allures de céré­monie occulte, retour en force du beat tech­no avec “Crush the Sys­tem”, pour être finale­ment décon­stru­it au fil des morceaux. Une IDM libre et auda­cieuse.

DOMPEHIPPIE CRACK [Jackfruit Records]

Milk­shake de dif­férentes influ­ences. Le DJ et pro­duc­teur Dompe, basé à Berlin, pub­lie un nou­v­el album sur Jack­Fruit Records, dans lequel il nous plonge sur douze titres dans une house fidèle à un authen­tique dis­co 80’s. Devrions-nous dire qu’elle en respecte l’e­sprit,  à l’im­age de son pre­mier titre qui s’ap­pelle “The Spir­it”. On passe ensuite avec “Bananashake” à une tech­no plus directe­ment berli­noise, mais dont les sonorités indus ne bal­aient pas le groove qui, en arrière-plan, est ryth­mé comme à Detroit. Tan­tôt spa­tial, tan­tôt émo­tif… mais tou­jours fruité.

Demi Riquisimo — Mystery EP [Semi Delicious]

Autre sor­tie bien groovy. Le jeune pro­duc­teur bri­tan­nique Demi Riquisi­mo sort aujour­d’hui son deux­ième court-format, inti­t­ulé Mys­tery EP. De la clavinette à la Ste­vie Won­der, des 16-beats bien dis­co, des lignes de basse vir­tu­os­es qui par­leraient presque, des sam­ples de chants féminins sen­suels, et même quelques accès d’acid house qui arrivent à points nom­més. A not­er dans votre liste d’e­spoirs 2019.

Mimetic — Deepfakes [Les Arts Minis]

Retour à l’ex­péri­men­tal pour finir, avec le som­bre Mimet­ic, qui sort un nou­v­el EP, Deep­fakes.  Le rési­dent de l’Au­dio Club de Genève délivre une min­i­mal tech­no abra­sive qui s’ex­prime autant par ses rythmes endi­a­blés que par ses dif­férentes nuances de tex­tures sonores. Indus­trielle, d’une part, numérique et syn­thé­tique de l’autre, et par­ti­c­ulière­ment pro­fonde et spa­tial­isée sur la dernière piste. Et ce n’est pas tout, si vous en voulez encore, on nous annonce qu’après cet EP suiv­ra une série de ver­sions remas­ter­isées de la péri­ode tech­no du pro­duc­teur. Ain­si qu’un nou­v­el album à venir dans le courant de l’an­née.

(Vis­ité 878 fois)