Deetron. Crédit : Jos Kottmann

Ça sort aujourd’hui : vendredi 9 mars

C’est ven­dre­di, c’est jour de sor­tie ! Vu qu’il est par­fois dif­fi­cile de s’y retrou­ver avec tous les dis­ques qui sor­tent chaque semaine, Tsu­gi a décidé de vous faciliter la tâche en vous faisant une petite sélec­tion de galettes – LPs et EPs con­fon­dus – qui vien­nent de paraître et qui nous font vrai­ment envie : c’est le “ça sort aujourd’hui”. Voici donc de quoi accom­pa­g­n­er votre week-end !

Pale Grey — Waves [Deaf Rock Records]

Il n’y a pas que le hip-hop en Bel­gique ! On ne pen­sait pas un jour devoir pré­cis­er que Roméo Elvis et Caballero & Jean­Jass étaient les seules sor­ties made in Bel­gium, vu le nom­bre de groupes de pop-rock indé que le plat pays voit naître depuis des années. A tel point que la scène s’était noyée dans un gloubi-boulga de “rock belge”, gros tas de groupes un poil uni­formisés et inter­change­ables. Mais comme BRNS avec son épatant Sug­ar High sor­ti cet automne, le trio wal­lon Pale Grey a su tir­er son épin­gle du jeu en une poignée de sor­ties et huit ans d’existence. La preuve avec ce deux­ième album, Waves, qui con­voque par­fois Isaac Delu­sion ou Bre­ton, pour délivr­er une pop hybride, mélodique et pas si évi­dente : là c’est un syn­thé aux sonorités étranges qui étonne (“Hunter”), là un morceau au piano en forme de BO de film (“Light”), ici une incur­sion vers le hip-hop (“Crow”), ici une bal­lade rap­pelant Alt-J (“Wave”). Un bien bel objet pop pro­duit par Yann Arnaud, qui a par le passé bossé avec Air ou Phoenix.

DA — EP#78 [bORDEL Records]

Il y a une grosse semaine sor­tait, accom­pa­g­né d’un clip, un de nos morceaux chéris de févri­er : “Super­star”. L’histoire d’un mec qui aime rap­per, souhait­erait bien devenir riche, mais qui se prend pas mal de gamelle et com­mence à aban­don­ner ses rêves… Sauf que pour sa maman, il est une “super­star”. A savoir que ce résumé ne rend absol­u­ment pas jus­tice à un morceau au flow impec­ca­ble, aux paroles sim­ples et drôles, à l’utilisation de petits bruitages et sam­ples par­faite­ment dosée et à une prod’ lourde et à l’américaine. Der­rière ce titre, DA, le rappeur le moins googlable du pays et sor­tant un EP aujourd’hui sur bOR­DEL Records, le label fondé par Scratch Mas­sive. Le six-titres com­pile des morceaux enreg­istrés il y a quelques temps par le trente­naire fan de hip-hop et de trap. C’est lourd et l’anglais est impec­ca­ble : sa maman n’a pas tort, ce DA a du tal­ent.

UTO — The Beast (Remixes) [Pain Surprises Records]

Autre morceau coup de coeur, un poil plus vieux cette fois : “The Beast” d’UTO, bijou pop qui nous a fait com­pren­dre qu’on pou­vait aboy­er pen­dant tout un morceau sans avoir l’air com­plète­ment idiot. La mélodie, la voix, la pro­duc­tion… Tout est là. Pas éton­nant donc que le label du duo, Pain Sur­pris­es, sorte aujourd’hui une ver­sion remixée de l’imparable sin­gle. Ce sont Myd, Fhin, Body Dou­ble (la moitié du duo de réal­isa­teurs We Are From L.A., der­rière les clips de “I Love U So” de Cas­sius ou “Hap­py” de Phar­rell Williams) et Aloïs qui s’y col­lent. Men­tion spé­ciale pour la relec­ture de Fhin, planante au pos­si­ble et aux faux airs de Moby dans les nappes, et au remix de Myd ultra-dansant mais déjà dévoilé il y a quelques mois.

Equateur — Colorvision [Nouvelle New Wave]

Pop tein­tée d’électronique tou­jours, cette fois avec Col­orvi­sion d’Equa­teur. Mais pas que : le pro­duc­teur français a invité le rappeur améri­cain 86 Joon, par ailleurs croisé sur le “7:77 AM” de Nek­feu. Avec les boucles de piano et les cuiv­res de “Broke”, le hip-hop mélodique de “93.2” ou l’ambiance ciné­matographique de “Luv Express”, très réus­si, Charles Rocher aka Equa­teur en prof­ite pour annon­cer la sor­tie de son pre­mier album, Burn The Sun, d’ici quelques mois.

Deetron — DJ-Kicks [!K7 Records]

Et un de plus dans la série DJ-Kicks de !K7 Records ! Pour cette pre­mière fournée de 2018, c’est le Suisse Sam Geis­er, alias Deetron, qui s’y colle, avec une dense sélec­tion (34 titres en 80 min­utes !) deep, entre house et tech­no, mais tou­jours les yeux tournés vers l’Amérique — son pseu­do est un hom­mage à la Motor City. Clas­siques des années 90 ou trou­vailles plus récentes, Deetron ne se refuse rien pour ce mix, et on ne peut que l’en remerci­er.

Luca Musto — Parabel [The Magic Movement]

Dans la lignée de Nico­las Jaar, Nico­la Cruz ou de toute la clique Mul­ti Cul­ti, l’Allemand d’origine ital­i­enne Luca Mus­to infuse ses pro­duc­tions dans les musiques tra­di­tion­nelles, le jazz ou le dub, surtout dans son dernier EP Para­bel. Qua­tre titres voyageurs de très bonne fac­ture, pour une très planante sor­tie — mais mal­heureuse­ment trop courte.

(Vis­ité 958 fois)