La Philharmonie de Paris va devenir le temple de la musique électronique

Rêve Electro…Voilà un titre abstrait (et pro­vi­soire) pour cette immense expo­si­tion qui se tien­dra à la Phil­har­monie de Paris du 9 avril au 11 août 2019. Une fois que vous aurez passé les portes de l’institution fran­cili­enne, vous serez plongé dans la cul­ture élec­tron­ique : de Detroit à la French Touch en pas­sant par les raves européennes. Suiv­ez un cir­cuit autour de cette cul­ture con­tem­po­raine, vous décou­vrirez ses tech­niques, ses reven­di­ca­tions et ses évo­lu­tions… Au pro­gramme de cette expo dirigée par le jour­nal­iste Jean-Yves Leloup : des effets visuels de 1024 archi­tec­ture, une bande-son signée Lau­rent Gar­nier, des pho­togra­phies d’archives, des sculp­tures et des instru­ments exposés. Ce sera l’occasion de par­tir pour l’Allemagne et ren­con­tr­er Kraftwerk, décou­vrir la tech­no améri­caine, danser sur de la house anglaise et se sen­tir chau­vin à l’écoute des Daft Punk.

Et ce n’est pas tout ! Deux grands con­certs seront organ­isés pour don­ner vie à cette expo­si­tion : Eti­enne de Cre­cy sera présent et Arnaud Rebo­ti­ni vien­dra présen­ter en live la bande orig­i­nale de 120 Bat­te­ments par minute, pour laque­lle il a été récem­ment récom­pen­sé aux César. Ce n’est pas la pre­mière fois que la Phil­har­monie et la musique élec­tron­ique se ren­con­trent, Jeff Mills est passé par là en 2015 tout comme Rone en jan­vi­er dernier.

En atten­dant print­emps 2019, retrou­vez toutes les infor­ma­tions sur le site de la Phil­har­monie de Paris.

 

(Vis­ité 11 542 fois)