Skip to main content
Capture d'écran Youtube
9 juin 2022

Ce film vietnamien met en scène les pionniers de la scène club locale

par Guillaume Monnier

Les fers de lance de la scène club au Vietnam, ont été mis en vedettes dans un film complètement psychédélique et un peu -même très- what the fuck… Plongez dans l’épopée de Shun, un employé japonais en quête de « l’aventure », la vraie, sur l’île de Phú Quốc.

Des couleurs vives, des typographies qui feraient presque mal à la tête, et un montage fait à la tronçonneuse : le court-métrage Shun’s Odyssey est un petit bonbon acide, à prendre en cas de coup de barre ou de mal de voyage. On y suit Shun, héros ou plutôt anti-héros de ce film point de rendez-vous de la scène club vietnamienne. On y retrouve de multiples personnalités de la nuit locale : les DJs Manikk et Manuel Orkestar, le collectif de drag queens Genderfunk et le raver le plus aimé du pays Shuntaro Arakawa qui incarne, comme on peut s’en douter, Shun. Comme une idée complètement folle qui n’était pas censé sortir d’un sombre after, le projet est né avec l’objectif de donner l’opportunité à la scène locale de créer un projet autour de la fête vietnamienne et plus précisément autour du festival Phú Quốc Odyssey.

 

À lire également
🔊 Mad Rey signe la bande originale du film psyché “Bientôt la lumière”

 

Ce court-métrage n’est autre que l’aftermovie officiel du festival du Nouvel An de l’île de Phú Quốc. Comme le témoigne Studio Adventure, à la baguette du projet avec Phoq Creative Studio, à RA : « Ce film est une ode aux rencontres absurdes de la vie et au potentiel que chacun de nous détient secrètement à l’intérieur. » Une thématique parfaite pour Shuntaro Arakawa, qui est rentré dans le rôle d’un employé de centrale d’appel à Hanoï découvrant d’un coup d’un seul qu’il doit suivre sa mystérieuse « odyssée » en participant au festival Phú Quốc Odyssey. Ce n’est qu’alors qu’il se découvre une passion, la fête.

Visited 24 times, 1 visit(s) today