đŸŽ„ Ce mini-documentaire fascinant dĂ©cortique la magie d’un live techno

Dans un doc­u­men­taire oĂč s’as­so­cient Attack mag et Mag­ni­tude films, PETRU nous dĂ©voile les couliss­es d’un live tech­no. Entre stress et exci­ta­tion pour finale­ment arriv­er Ă  la sat­is­fac­tion de voir son pub­lic danser. 

Il est 3h du matin, la soirĂ©e bat son plein. Votre ami trĂšs guilleret vous cat­a­pulte devant les bar­riĂšres, Ă  quelques mĂštres de l’artiste. Les gens tran­spi­rant vous poussent ‑fait chier‑, vous met­tez quelques min­utes Ă  vous accli­mater Ă  votre nou­v­el envi­ron­nement. Mais vous rĂ©us­sis­sez Ă  faire votre trou. Droite-gauche droite-gauche : ça y est, la musique vous pos­sĂšde. Vous tapez du pied quand soudain, votre regard se pose sur le DJ-producteur. Toutes ses machines qui l’entourent ça doit ĂȘtre une sacrĂ©e instal­la­tion. Imper­turbable. Yeux rivĂ©s sur ses machines, ses mains vire­voltent sur les syn­thé­tiseurs. À quoi pense-t-il ? Com­ment prĂ©pare-t-il son live ? Com­bi­en de fois s’est-il changĂ© avant d’opter pour cette tenue en sim­ili ? Le doc­u­men­taire This is a live tech­no, d’Attack Mag et Mag­ni­tude films, rĂ©pond Ă  toutes vos interrogations.

Pen­dant 24h, la camĂ©ra suit PETRU, de l’organisation de son set aux alĂ©as de toutes ses pré­pa­ra­tions, pour aboutir sur l’ex­tase du live. Ce doc­u­men­taire, rude­ment bien menĂ© par son rĂ©al­isa­teur Har­ri­son Gar­ret, alterne entre moments face cam avec le DJ et plans-sĂ©quences dans le club. Dans le taxi qui se dirige vers le club, PETRU se demande s’il est stressĂ© ou s’il est en plein pic d’adré­naline
 Ou peut-ĂȘtre un savant mĂ©lange des deux. MĂȘme si ce pro­duc­teur de musique tech­no n’en est pas Ă  son pre­mier live, la pres­sion est tou­jours la mĂȘme. Orig­i­naire de Corse, il dĂ©cide de par­tir sur le con­ti­nent oĂč il dĂ©cou­vre la min­i­male. Mais c’est Ă  Berlin, dans l’inim­itable Berghain qu’il trou­ve enfin sa place et son style. Ce style, il l’ex­prime dans ses sets qui sont pen­sĂ©s en 4 par­ties. On touche lĂ  au plus intĂ©res­sant du doc­u­men­taire : voir com­ment l’im­pul­sion crĂ©a­trice s’ex­prime en live, entre organ­i­sa­tion et improvisation.

Le live : entre prémédi­ta­tion et création

Pour chauf­fer la salle, PETRU entame avec de la dark tech­no. Puis, il enchaĂźne avec Col­ib­ri qui nous fait nous env­ol­er avec sa tech­no mĂ©lodique. Gound­ed est la sĂ©rie la plus expĂ©ri­men­tale avant de clέtur­er la soirĂ©e avec Trib­ute oĂč l’artiste peut libre­ment remix­er les sons qu’il aime. Mais un live, ce n’est pas que de la prĂ©mĂ©di­ta­tion. PETRU se laisse aus­si aller Ă  ses humeurs et surtout, essaye de sen­tir son pub­lic : “Je joue pour moi mais surtout, pour la foule”. L’artiste sĂ©lec­tionne soigneuse­ment dans son rĂ©per­toire pour coller au mieux Ă  l’am­biance du club. Chaque live est unique, et c’est ça qui est bon. La camĂ©ra nous emmĂšne dans l’in­tim­itĂ© d’un club anglais. Sa tig­nasse rousse bal­aie ses machines. Tout son corps est util­isĂ© pour trans­met­tre au mieux sa musique et entr­er en com­mu­nion avec son pub­lic. Bref, This is a live tech­no.

(Vis­itĂ© 703 fois)