Kendrick Lamar : un court-métrage saisissant  pour “We Cry Together” 

Quelques mois après la sor­tie de Mr.Morale & The Big Step­pers, l’emblématique rappeur orig­i­naire de Comp­ton Kendrick Lamar revient avec un court-métrage en plan séquence de six min­utes, pour illus­tr­er un des morceaux les plus per­cu­tants de son dernier projet.

Le clip, sor­ti en deux ver­sions, cen­surée et non-censurée, a déjà atteint presque les 2 mil­lions de vues en qua­tre jours. Réal­isé par Jack Schrei­der, Dave Free et Kendrick Lamar him­self, il met en scène le rappeur et l’actrice améri­caine Tay­lour Paige en proie à une vio­lente dis­pute. Les dia­logues ne sont autres que le texte de la 8ème track de l’album, “We Cry Togeth­er”.

Kendrick, qui a tou­jours porté une atten­tion sacrée à ses clips, nous avait déjà impres­sion­nés il y a 5 ans avec le clip de “Loy­al­ty”, dans lequel il for­mait avec Rihan­na un duo à la Bon­nie and Clyde, arpen­tant la city au volant d’une voiture de luxe volée.

Pen­dant six min­utes d’une inten­sité presque oppres­sante, mais d’une justesse qui frôle la réal­ité, les deux pro­tag­o­nistes s’ac­cusent, s’aiment, s’en­la­cent, s’in­sul­tent dans un jeu de question-réponse effréné. Ce qui rend cet échange aus­si intense, c’est que ce plan unique a été filmé sans play­back : Kendrick et Tay­lour rap­pent en live du début à la fin. Comme une manière d’ancrer naturelle­ment cet échange dans le quo­ti­di­en d’un cou­ple qui se déchire. On saluera donc l’incroyable per­for­mance de Tay­lour Paige, qui délivre un rap puis­sant et infati­ga­ble durant toute la vidéo. En plus de l’exploit vocal, la gestuelle et la théâ­tral­ité par­faite­ment maîtrisées don­nent à cette scène une sincérité frappante. 

Avec un clip où la fron­tière entre la haine et l’amour de l’autre n’existe plus, encore une fois, Kendrick ne fait pas comme les autres. En con­tin­u­ant d’af­firmer son impor­tance au sein de la scène rap améri­caine, il mon­tre une fois de plus son habil­ité à met­tre si sin­gulière­ment sa musique en images.

 

(Vis­ité 330 fois)