VTSS : Pourquoi il faut écouter son dernier projet ‘Body Mind Hell’

Des textes énig­ma­tiques et sen­suels, une voix suave et de l’hardcore, la DJ-productrice VTSS réus­sit le pari périlleux de mari­er chant et techno. 

Sor­tie le 25 août dernier, la dernière pépite élec­tro Body Mind Hell de la DJ polon­aise Mar­ty­na Maja a.k.a VTSS souf­fle un vent nou­veau sur le monde de la tech­no européenne. Con­nue pour ses sets déchaînés sur fond de grosse tech­no acid, sur­fant sur l’EBM, la reine de la nuit a su nous séduire (encore) avec ce nou­veau pro­jet. En effet, Body Mind Hell offre une nou­velle vision de l’univers musi­cal de la DJ, qui en plus d’enflammer les platines, s’avère être une chanteuse de qualité. 

Comme elle ne fait pas les choses à moitié, Mar­ty­na sort deux clips pour illus­tr­er ses morceaux “Make You Scream” et “Body Mind Hell”, titre éponyme et dernier sor­ti en date sur Youtube. Réal­isé par Jak Payne, le clip présente VTSS en sirène apoc­a­lyp­tique au vis­age arti­fi­cielle­ment altéré. Dans un décor som­bre ponc­tué par de vio­lents flashs stro­bo­scopiques rap­pelant l’é­clairage et l’am­biance d’une rave tech­no, VTSS nous embar­que dans son monde et dans sa con­cep­tion de son art.

Ayant déjà sor­ti son EP de 6 titres “Pro­jec­tions” en jan­vi­er dernier, ain­si que plusieurs remix déjan­tés sur Sound­cloud, VTSS est décidé­ment dans une très bonne lancée. Pour ne pas s’ar­rêter la, la DJ et pro­duc­trice a annon­cé la sor­tie de son prochain EP Cir­cu­lus Vitio­sus le 16 sep­tem­bre prochain. Le pro­jet sor­ti­ra chez Tech­ni­colour, sous label de Nin­ja Tune. Représen­tante de la scène club under­ground, elle affirme que cet EP est “un autre chapitre de ce per­son­nage de VTSS. À suiv­re de près.

 

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par VTSS (@vtss.pl)

Après avoir fait sen­sa­tion au fes­ti­val Béton le Havre le 26 août dernier, on la retrou­vera à Pea­cock Soci­ety ce week-end aux côtés d’Anetha et Amélie Lens, entre autres, his­toire de retourn­er le dance­floor comme il se doit. 

(Vis­ité 688 fois)