Skip to main content
©Stian Schløsser Møller
12 novembre 2021

🔊 Ce nouvel album planant de Jon Hopkins : Music For Psychedelic Therapy

par Simon Brazeilles

Jon Hopkins sort ce vendredi Music For Psychedelic Therapy, un album spirituel né de l’exploration de la grotte de Los Tayos, en Équateur. 

Chronique issue du Tsugi 145 : les grandes énigmes de la musique, disponible en kiosque et à la commande en ligne.

Artwork

À écouter allongé dans le noir. Telles sont les conditions optimales pour profiter de cet album spirituel, selon son créateur. Pourtant, que ce soit sa techno déstructurée et planante ou les versions méditatives retravaillées de certains de ses morceaux (comment ne pas penser à Asleep Versions ?), sa musique l’a toujours été, spirituelle. Depuis, les thérapies psychédéliques ont pris de plus en plus de place dans le débat et, même si Jon Hopkins est loin d’être le premier, il est ravi d’apporter sa pierre à l’édifice. Cette volonté remonte à une expérience dans des grottes en Equateur fin 2018, où il a enregistré différents sons d’arbres, de cascades et d’oiseaux.

Il a ainsi fait au mieux pour recréer l’ambiance dans un ensemble épuré d’une heure, sans beat ni percussion, empruntant autant à l’ambient et au drone qu’à la musique classique. L’arrivée à l’intérieur de cet univers enchanteur se fait progressivement, comme une cérémonie. On passe par le morceau de bienvenue, la découverte de l’environnement dans « Tayos Caves, Ecuador »– de base, le Britannique devait s’arrêter à ce morceau de vingt minutes – avant la lente ascension tumultueuse guidant jusqu’au gourou Ram Dass, auprès du feu. Avec ou sans substances détestées par Gérald Darmanin, accrochez vos ceintures. Vous ne ressortirez pas indemne de ce trip.

❏

Retrouvez plus de chroniques dans le Tsugi 145 : les grandes énigmes de la musique, disponible en kiosque et à la commande en ligne.
Tsugi 145

Cliquez pour commander

Visited 75 times, 1 visit(s) today