© Thierry Le Gouès

Cerrone aussi appelle Bachelot à faire des clubs des lieux culturels

Dans une let­tre ouverte des­tinée à Rose­lyne Bach­e­lot, Cer­rone inter­pelle la min­istre de la Cul­ture sur la crise que tra­verse l’in­dus­trie de la nuit et fait appel à une recon­nais­sance des clubs comme lieux cul­turels. Après la let­tre du col­lec­tif Cul­ture Bar Bars qui abondait dans ce sens, c’est un appel de plus fait au gou­verne­ment auquel on espère qu’il répondra.

Dans une let­tre pub­liée sur ses réseaux soci­aux, le pape du dis­co et père du tube plané­taire “Super­na­ture” sor­ti en 1977 Cer­rone évoque d’abord l’im­por­tance de la musique élec­tron­ique en tant que cul­ture et de l’im­pact cat­a­clysmique du Covid-19 sur les clubs où elle vit. Il insiste ensuite surtout sur le manque de recon­nais­sance de la part des pou­voirs publics, notam­ment de l’ab­sence de la musique élec­tron­ique aux Vic­toires de la musique alors que la sépa­ra­tion de Daft Punk a prou­vé l’im­por­tance du ray­on­nement de la “Dance Cul­ture” française dans le monde entier. Il fait ensuite appel à la créa­tion d’un statut spé­ci­fique, con­clu­ant cette let­tre en déclarant : “Les clubs, pré­cieuses plate­formes de ren­con­tres et de partage, d’ex­pres­sion et créa­tion cul­turelle, ne méri­tent pas d’être lais­sés sur le bord de la route.”

 

Voir cette pub­li­ca­tion sur Instagram

 

Une pub­li­ca­tion partagée par Cer­rone (@cerroneofficial)

Quand il s’ag­it de défendre la cause des clubs en France, Cer­rone n’est évidem­ment pas de trop, et au con­traire, on peut espér­er que l’im­pli­ca­tion d’une fig­ure tutélaire de la musique française telle que la sienne per­me­t­tra au gou­verne­ment de pren­dre con­science de l’im­pact des musiques élec­tron­iques sur la cul­ture française.

Dans cette let­tre, il demande notam­ment la créa­tion d’un statut recon­nu comme “lieux de cul­ture” pour les clubs, ain­si que d’é­couter ses acteurs pour la “reprise des activ­ités de spec­ta­cle”. On ne doutera pas que le pro­duc­teur dis­co aura enten­du par­ler de la récente ini­tia­tive “Clubs Cul­tures”, menée par une quar­an­taine de clubs français auprès du min­istère de la Cul­ture pour la créa­tion d’un statut spé­ci­fique. Cette let­tre fait aus­si écho à celle de Lau­rent Gar­nier qui avait déjà pub­lié un appel en octo­bre où il partageait son incompréhension.

 

À lire également
Les clubs français veulent aujourd’hui être reconnus comme établissements culturels

 

La lettre ouverte de Laurent Garnier à la ministre de la Culture

 

(Vis­ité 338 fois)