De gauche à droite, Xinobi, Nenny, Pongo et Surma

Ces artistes qui vont faire vibrer la scène portugaise au Festival Europavox

Pour son édi­tion 2022 Europavox investit de nou­veau la place du 1er mai à Clermont-Ferrand avec, comme à son habi­tude, une pro­gram­ma­tion pointue et européenne. Comme chaque année, la part belle est don­née à un pays. Cette fois-ci place au kuduro, au fado, à la musique ango­laise et con­sors : le Por­tu­gal et la scène por­tu­gaise seront à l’hon­neur. Et superbe­ment bien représen­tés par Nen­ny, Sur­ma, Xino­bi et Pon­go. Qua­tre tal­ents por­tu­gais, qu’il nous tar­dait de vous présenter !

Nen­ny

À même pas vingt ans, elle se fait remar­quer avec son sin­gle “Sushi” avant d’en­chaîn­er avec deux pas­sages dans les col­orés stu­dios alle­mands de Col­ors. Depuis, la rappeuse con­tin­ue son ascen­sion, aus­si ful­gu­rante que les punch­lines de ses textes. Nen­ny manie l’art des mots mais aus­si celui de la mélodie, tou­jours enrobée dans des instru­men­tales tan­tôt r’n’b, tan­tôt trap et même afrobeat. La Por­tu­gaise se per­met tout. Son pre­mier album Aura est à écouter de toute urgence et incar­ne toute la dynamique du rap por­tu­gais actuel.

Sur­ma

Intrépi­de explo­ratrice de la musique et du son, qui l’a poussé à devenir multi-instrumentiste, on peut dire sans trop se mouiller que Sur­ma est l’une des sen­sa­tions de la scène élec­tron­ique por­tu­gaise. Ses pro­duc­tions à mi-chemin entre ambi­ent, post-rock et jazz expéri­men­tal intriguent autant qu’elles inspirent. À l’aise au micro, sa voix chaleureuse con­traste avec ses pro­duc­tions sèch­es et froides. Sur­ma c’est ce feu de camp allumé au milieu d’une forêt de Scan­di­navie : atten­tion aux fris­sons à l’é­coute de son album Antwer­pen ou de son EP Sur­ma

Xino­bi

Fig­ure émi­nente de la scène élec­tron­ique por­tu­gaise, Xino­bi est un arti­san d’un son à la bonne humeur con­tagieuse. Fer­vent défenseur de la house qu’il marie avec des sonorités de musique tra­di­tion­nelle de son pays, le DJ-producteur sur­prend au détour de ses instru­men­tales, notam­ment sur son dernier pro­jet Bal­same. Un pro­jet sor­ti sur Dis­co­texas, label fondé par Xino­bi avec son acolye Moulinex, autre artiste impor­tant de la scène élec­tron­ique portugaise.

Pon­go

Elle est cer­taine­ment la plus con­nue de cette sélec­tion, du moins dans l’Hexa­gone. La musique de Pon­go vous met une gifle. L’artiste est à la pointe de la musique actuelle, tou­jours avec ce juste dosage entre musiques tra­di­tion­nelles ango­lais­es et musiques élec­tron­iques. Pon­go manie l’art de pos­er sur du kuduro mais aus­si de la house et de la bati­da ‑ce genre dia­ble­ment dansant d’in­flu­ence ango­laise. La bati­da est notam­ment représen­tée par de très solides labels de l’un­der­ground por­tu­gais dont le superbe Príncipe qui a signé des pro­jets de DJ Nig­ga Fox. Si Pon­go pro­pose une ver­sion plus pop que ce label de musique élec­tron­ique, la recette n’en est pas moins savoureuse. Ici on écoute son dernier album Sakidi­la, et vous ?

 

Retrou­vez tout la pro­gram­ma­tion com­plète sur Tsu­gi et sur le site du Fes­ti­val Europavox.

(Vis­ité 322 fois)