Skip to main content
23 novembre 2021

🔊 Cet album de Plaisir de France, Ă©lectro-pop dansante et caressante

par Patrick Thévenin

Plaisir de France sort #20, un disque en forme de piÚce montée débordante de chantilly sur lequel il a invité tous les artistes qui lui sont chers. Le résultat : un troisiÚme album à la fois mélancolique et poétique. 

Chronique issue du Tsugi 145 : les grandes énigmes de la musique, disponible en kiosque et en ligne.

Depuis 1999 et sa premiĂšre tentative musicale solo sous le pseudo Plaisir de France – qui fait rĂ©fĂ©rence Ă  une revue d’élĂ©gance française surannĂ©e qui eut son heure de gloire –, le Breton d’adoption Julien Barthe s’est fait un malin plaisir de plonger tĂȘte la premiĂšre dans les annĂ©es 1980, leurs tubes faciles, leurs synthĂ©s mal dĂ©grossis et leurs coupes de cheveux approximatives. InitiĂ© Ă  la new wave par les Ă©missions de Bernard Lenoir, Ă©veillĂ© Ă  la house par la vague Madchester qui faisait gober des ecsta Ă  son rock lent et dansant, passĂ© par des Ă©tudes d’histoire de l’art et de graphisme publicitaire, Julien Barthe cĂšde Ă  la tentation club et se lance Ă  corps perdu dans la musique. Sans rien y connaĂźtre, il fait partie du groupe Les Latus TimĂ©os, se prend la culture rave et l’acid house en pleine poire, sillonne la Bretagne comme DJ, organise les fameuses soirĂ©es Plaisir de France oĂč s’invitent Ivan Smagghe ou Jennifer Cardini, remixe Ă  la va-vite ses tubes prĂ©fĂ©rĂ©s (de Pixies Ă  Mikado en passant par Chamfort et Dutronc), avant d’ĂȘtre repĂ©rĂ© par Tiga qui va sortir un de ses premiers remakes non autorisĂ©s. Soit « Sommeil », une version musclĂ©e du « Grand Sommeil » d’Étienne Daho, oĂč Julien va appliquer sa science de la reconstruction et sa maniĂšre trĂšs personnelle d’amener ses morceaux prĂ©fĂ©rĂ©s sur le dancefloor.

DĂ©sormais installĂ© dans le paysage Ă©lectro, mixant aussi bien dans un petit festival que pour HermĂšs, remixant Ă  la pelle et s’adonnant au plaisir coupable des covers, Julien multiplie les projets, se lance dans le duo rock & psychĂ© Slove, sort de son registre en Ă©crivant pour Barbara Carlotti le sublime « Herbes mauves »  Aujourd’hui, il dĂ©cide de fĂȘter ses vingt ans de carriĂšre avec #20, un troisiĂšme album en forme de piĂšce montĂ©e dĂ©bordante de chantilly, oĂč les vingt artistes prĂ©fĂ©rĂ©s de Julien – des plus connus aux plus obscurs (de Bertrand Belin Ă  Valli, de RĂ©gina Demina Ă  Arnold Turboust) – s’invitent Ă  partager un bout de studio avec lui. En rĂ©sultent vingt-trois titres (dont treize pour la version vinyle) d’électro-pop tour Ă  tour mĂ©lancolique et souriante, dansante et caressante, poĂ©tique et synthĂ©tique, qui dessinent une cartographie radieuse de la scĂšne pop française.

❏

Retrouvez plus de chroniques dans le Tsugi 145 : les grandes énigmes de la musique, disponible en kiosque et en ligne.
Tsugi 145

Cliquez pour commander

Visited 49 times, 1 visit(s) today