© Julien Mignot

Cet EP de Jeanne Added, brut, intime, différent

La prodigieuse Jeanne Added revient avec l’EP Air, dévoilé dans son inté­gral­ité aujourd’hui. Huit titres pen­sés comme une par­en­thèse, dis­tincte de ses deux pre­miers albums Be Sen­sa­tion­al et Radi­ate, et du troisième à venir.

À l’origine du pro­jet Air, il y a le besoin de se retrou­ver avec soi-même. Écrit lors de la tournée de son album Radi­ate, Air fut un échap­pa­toire à la frénésie qu’implique la vie en tournée. « C’était beau­coup de voy­ages, de ren­con­tres et d’intensité. J’ai sen­ti le besoin de faire autre chose pour trou­ver un équili­bre. Je me suis dit qu’écrire pou­vait m’apporter de l’air et de l’énergie », nous con­fie Jeanne Added.

© Julien Mignot

Une quête de douceur qui est pal­pa­ble à l’écoute de l’EP, notam­ment du titre éponyme « Air », un morceau très aérien, à la struc­ture libre, sans refrain. L’instrumental ambi­ent et min­i­mal­iste, auquel s’ajoutent des notes de basse, y tient une place impor­tante et l’artiste délaisse son habituel anglais pour livr­er un morceau entière­ment chan­té en français. Une belle sur­prise pour ses fans, et pour les cri­tiques : « En inter­view, on me par­le tout le temps du fait que je chante en anglais. J’ai beau­coup essayé de chanter en français mais c’est sur ce morceau que cela son­nait comme j’avais envie de l’entendre ». L’anglais étant, selon elle, « l’expression d’une cer­taine pudeur », choisir le français est une volon­té de se dévoil­er davan­tage. On décou­vre alors une nou­velle facette de l’artiste, ce que le clip illus­tre avec brio : au milieu d’une nature brute, Jeanne Added se mon­tre face caméra sans extrav­a­gance ni arti­fice, priv­ilé­giant un style authen­tique et nude.

L’anglais est l’expression d’une cer­taine pudeur.”

Au-delà du morceau « Air », le disque est, en lui-même, une aven­ture intime à laque­lle la chanteuse nous con­vie. D’abord car il s’inscrit dans un proces­sus de créa­tion instinc­tif et spon­tané, lais­sant les chan­sons à l’état brut, dans l’intention de « moins se regarder faire ». Aus­si car il développe une approche acous­tique des styles qui définis­sent la musique de Jeanne Added : le rock, le jazz, la pop et l’électronique. Un retour à l’essentiel sem­blable à une par­en­thèse expéri­men­tale dans la car­rière de la chanteuse, sacrée deux fois aux Vic­toires de la Musique en 2019. « L’idée était de faire des morceaux décon­stru­its, avec des ryth­miques com­plex­es et sac­cadées. Je voulais quelque chose dans lequel on puisse enten­dre la pièce du stu­dio, avec de l’air dans le son de la bat­terie et de l’espace entre les instru­ments. Quelque chose de moins com­pact et plus acous­tique que l’électro ». Une musique qui respire et qui donne sens au choix du titre de l’al­bum, Air. Avec Emil­iano Turi à la bat­terie et Syl­vain Daniel à la basse, le disque est mar­qué par une ryth­mique très per­cus­sive, épaissie par l’intensité de la basse et pig­men­tée par des touch­es d’électronique. On recon­naît ses influ­ences favorites, telles que Solange et Frank Ocean. Deux artistes qu’elle avait cités par­mi ses inspi­ra­tions pour son deux­ième album, Radi­ate, et qu’elle recy­cle pour Air, où l’on dis­cerne égale­ment des effluves de Pink Floyd, de jazz rock et de rock pro­gres­sif.

Je voulais quelque chose dans lequel on puisse enten­dre la pièce du stu­dio, avec de l’air dans le son de la bat­terie et de l’espace entre les instru­ments.”

Art­work

Si la plu­part des titres comme « If You Could Let Me Be », « Under­stand » ou encore « Inse­cu­ri­ty » nous entraîne dans une odyssée envoutante et planante, d’autres comme « Off My Back » et « Call Me » don­nent davan­tage l’envie de danser au rythme des notes pop rock.

Plus qu’un EP, Air est un véri­ta­ble pro­jet esthé­tique : chaque titre pos­sède son clip, réal­isé par Julien Mignot. Dévoilés pro­gres­sive­ment jusqu’au 14 juil­let, les clips s’enchaîneront pour for­mer un moyen-métrage de trente min­utes. « Tous les clips ont une même saveur, quelque chose en com­mun. C’est un road trip sen­soriel qui cor­re­spond vrai­ment à la musique que j’ai écrite ». Qua­tre clips, d’ores et déjà disponibles, mon­trent un univers poé­tique et sen­suel ani­mé par trois mys­térieux per­son­nages. Un film qui devra suf­fire à met­tre en scène le disque, puisque Jeanne Added ne compte pas l’incorporer à son spec­ta­cle « Both Sides II », dont la tournée reprend en sep­tem­bre.

(Vis­ité 2 403 fois)