Skip to main content
Lors de l'évènement Watercamp en juillet 2019 au canal Saint-Denis
16 juillet 2020

Cette semaine, le club La Station se transforme en péniche

par Léonie Ruellan

Jusqu’à dimanche, la Station Flottante jette l’ancre à Aubervilliers puis Pantin. À bord de la péniche Urban Boat, le projet culturel du club parisien La Station propose ateliers, expositions, tables rondes, concerts et DJ sets en accès libre.

La Station Flottante, c’est une miniature éphémère et itinérante de La Station – Gare des Mines, lieu pluriculturel qui a su s’imposer parmi les clubs alternatifs incontournables dans la capitale depuis sa création en 2016 à Aubervilliers.

Pendant cinq jours, La Station Flottante sera bien plus qu’un lieu festif et une péniche où danser : l’idée derrière le projet est d’« aborder des questions d’écologie, d’autonomie énergétique et d’économie circulaire ; et réfléchir de manière collective à ce qu’on peut faire ensemble afin de mieux répondre aux problématiques actuelles », nous explique Thomas Carteron, membre du collectif Mu (qui gère La Station).

Dans la cale de la péniche, des courts-métrages et films d’arts réalisés par différents artistes dont Ouazzani Carrier, un duo d’artistes vidéastes, sont exposés. Tous s’articulent autour d’un même thème – le rapport entre écologie et art : « C’est une réflexion qui interroge comment l’art se positionne par rapport aux questions d’écologie, et comment les artistes peuvent changer leurs pratiques et s’approprier ces questions pour leur donner une visibilité. »

Côté musique, une vingtaine d’artistes émergents se produiront depuis la péniche, devant une foule qui, elle, dansera sur les quais – sans masque obligatoire ni protocole particulier, simplement celui du bon sens. Résidents ou habitués de La Station – Gare des Mines et de la webradio Station Station, les artistes conviés forment un line-up qui privilégie l’électro « plutôt posé », mais laisse place à l’expérimental avec, par exemple, le live de l’artiste Terrine qui aura lieu samedi soir. Vendredi, c’est le collectif parisien Hydropathes, habitué des release parties de La Station – Gare des Mines, qui aura « carte blanche » pour nous faire danser, dixit Thomas Carteron. Pour s’hydrater, on pourra compter sur la buvette.

Née suite au Watercamp Workshop organisé l’été dernier – un évènement dans la même veine, pensé comme une extension du lieu culturel Urban Spree à Berlin – la Station Flottante entame sa première édition mais compte renouveler l’expérience : « C’est le type de projet qui nous tient à cœur chez le collectif Mu. On avait commencé en 2014 avec le projet « Bande Originale » qui remontait le Canal de l’Ourcq. On espère recommencer et continuer à développer d’autres projets fluviaux. »

D’ici là, rendez-vous chaque jour de la semaine sur la péniche Urban Boat quai François Mitterand à Aubervilliers, puis (à partir de samedi) place de la Pointe à Pantin – entrée libre.

Tout le programme
Event Facebook

Pour les Normand·e·s, l’évènement se poursuit et vient à vous du 21 au 28 juillet, à Vernon.

Visited 3 times, 1 visit(s) today