Skip to main content
30 août 2012

Chronique : Battles – Dross Glop

par rédaction Tsugi

 

Parfois dur à avaler, le dernier album de Battles, Gloss Drop, a déjà fait le tri entre ceux qui aiment et ceux qui détestent, malgré un penchant plus universel, sur certains morceaux, pour la frénésie de la danse. Dross Glop, l’album de remixes, pourrait être celui de la réconciliation. On l’avoue, on doutait un peu du postulat de départ. Gui Boratto qui remixe Battles ? C’est comme avoir un Rubik’s Cube fini sur une étagère, non ? Si on apprécie le côté dérangé de la bande à John Stanier, reconnaissons que, parfois, un peu d’ordre est reposant. Le producteur brésilien, plutôt du genre à ne rien laisser dépasser, donne à “Wall Street” un rafraîchissement salvateur et printanier.

Les mélodies folles de “Rolls Bayce” prennent, elles, l’allure d’un générique de cartoon futuriste dès lors qu’elles sont maniées par Hudson Mohawke, ce grand enfant digital qu’aucune idée n’effraie. L’utilisation des séquences de guitare de “Africastle” par Kode9, à l’inverse, rend le résultat presque épileptique. Bref, comme beaucoup d’albums de remixes, ça part dans tous les sens et c’est toujours un peu compliqué à suivre. Mais Battles part avec un avantage : une matière première parfaitement adaptée à l’exercice. Il n’y avait plus qu’à, et ça n’a pas raté : Dross Glop fourmille de bonnes trouvailles. (Mathias Riquier)

Dross Glop (Warp/Differ-Ant)

 

Visited 10 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply