Skip to main content
30 août 2012

Chronique : Chapelier Fou – Invisible

par rédaction Tsugi

On peut faire des boucles sans tourner en rond. C’est ce que prouve Chapelier Fou, alias Louis Warynski, avec Invisible. Celui qu’on n’a (heureusement) pas encore réussi à classer dans un genre, entre violon virtuose et sampling, reste fidèle à son style touche-à-tout et continue de surprendre. Après trois EP’s et le remarqué premier album 613, une excursion avec The Third Eye Foundation (dont le fondateur, Matt Elliott, prête ici sa voix sur le très beau “Moth Flame”), le musicien multipiste revient avec de nouveaux sons dans son disque dur.

Si certains morceaux rappellent fortement ses albums précédents (“Cyclope et Othello”), si son violon, star de 613, a toujours la part belle (“Fritz Lang”, “Protest”), les atmosphères varient davantage. Au menu, des synthés vintage pour “Tricot”, des rythmes plus serrés pour “P Magister”, sans oublier les voix de Matt Elliott et de Gérald Kurdian, chanteur de This Is The Hello Monster. Une diversité à rapprocher de l’énergie de ses concerts, ce qui est un compliment pour qui connaît ses prestations. (Pascaline Vallée)

Invisible (Ici D’ailleurs)

Visited 13 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply