Skip to main content
30 août 2012

Chronique : Fort Romeau – Kingdoms

par rédaction Tsugi

Balancé sur la Toile il y a quelques semaines, l’apéritif “Jack Rollin’”, avec ses accents “house chicagoanne rencontre deep house new-yorkaise”, nous avait bien vrillé le cerveau. Mike Norris alias Fort Romeau, dans une autre vie joueur de clavier pour La Roux, confirme avec ce EP en forme d’album, qu’il connaît ses classiques house sur le bout de ses doigts brillants. Sans pour autant tomber dans l’imitation et c’est bien ce qui rend passionnant ces six titres, figure de proue d’un salvateur renouveau deep house qui se confirme mois après mois. Mais oui, il existe bien une troisième voie entre la turbine et la minimale.

Classes et soyeuses, les compos de Norris explosent aussi dans des basses au final assez dub. Rien de plus logique puisque l’une de ses références se nomme Basic Channel, le duo berlinois apôtre du rapprochement entre Detroit et la Jamaïque. Alors que la musique électronique d’aujourd’hui semble trop souvent envahie par des érudits talentueux mais autistes, Fort Romeau préfère lui orienter son magistral Kingdoms du côté des ondes partageuses de la house nation. Let’s dance together ! (Patrice Bardot)

Kingdoms (100 % Silk)

Visited 16 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply