Skip to main content
7 octobre 2013

Chronique : Parquet Courts – Light Up Gold

par rédaction Tsugi

Mieux vaut se réveiller tard que jamais. Alors oui cet album a déjà connu une diffusion confidentielle, il y a un an, mais son arrivée en plein mois d’août sur un plus large réseau nous donne l’occasion rêvée de dérouler le tapis rouge. Pourtant, “Master Of My Craft” en ouverture de leur premier album trompe le monde : encore un énième groupe punk revival se dit-on. Mais dès “Borrowed Time” ces quatre Texans exilés à New York lâchent un tuant sens de la nuance pop qui fait mouche. S’aventurant rarement au-delà des trois minutes, les compos de Parquet Courts nous harponnent direct.

L’énergie désenchantée des mélodies colle bien à notre époque où les bonnes nouvelles sont rares. On intronisera comme sommet du disque “Stoned And Starving” avec son texte à la douce ironie et la puissance de son long final instrumental rappelant évidemment le Velvet Underground. D’autres influences comme Angry Samoans ou The Modern Lovers viendront aussi frapper l’esprit des “connoisseurs” au passage de l’irradiant Light Up Gold. Reste que Parquet Courts s’impose surtout comme un formidable groupe d’aujourd’hui. Mais, euh, pourquoi “Parquet Courts” ?

Light Up Gold (Mom + Pop/What’s Your Rupture ?/Pias)

Visited 9 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply