Skip to main content
30 août 2012

Chronique : Terranova – Hotel Amour

par rédaction Tsugi

Fetisch Bergmann a du souci à se faire : les fans de Terranova sont en voie de disparition. Après plusieurs années de silence, ce retour surprenant prend la forme d’un album chez Kompakt, précédé par le redoutable “I Want To Go Out”. Une trajectoire à la GusGus, autre collectif à géométrie variable passé par différents styles, lui aussi réfugié à Cologne. Sans solder le passé, le désormais duo (Fetisch associé au producteur house &ME) propose une évolution logique de son projet vers le dancefloor. Il y a bien quelques flashbacks de leur période trip-hop (circa 1999) avec “Make Me Feel” ou “Prayer”, mais l’album, le premier depuis huit ans, ne sonne absolument pas daté. Les productions restent simples voire classiques (le morceau-titre façon house new-yorkaise) mais possèdent toujours le petit truc en plus qui fait la différence.

Cela permet aux voix conviées de se mettre en valeur. En plus du magnifique “Question Mark”, Tomas Hoffding de WhoMadeWho tente la reprise casse-gueule sur “Paris Is For Lovers (My Love)”, l’éternelle Billie Ray Martin pose sa voix grave sur “Make Me Feel”, mais ce sont les ex-Captain Comatose, Khan et Snax, qui se taillent la part du lion avec cinq apparitions bien foutraques. Francophile et même parisien à l’occasion (“Avenue Wagram”), Terranova réussit à se réinventer avec l’aide des copains. (Benoît Repoux)

Hotel Amour (Kompakt/Modulor)

Visited 8 times, 1 visit(s) today

Leave a Reply